Un dompteur grièvement blessé par ses tigres devant 200 invités traumatisés

Terreur à un dîner-spectacle
Pagel Dinner Zirkus

Voyez les images de son transport en ambulance lors de l'accident Pendant des semaines, à l'hôpital universitaire de Hambourg-Eppendorf (UKE), il a été placé dans un coma artificiel.

Mise à jour 9 avril 2015 : 
Certains liens érronés, images ou vidéos ont été supprimés de cette page

Hambourg – Seulement quatre mois après l'accident, l'entraîneur a repris son travail. Le 8 Décembre, Christian Wallis a été malmené par trois de ses six tigres du bengale et a été ainsi gravement blessé. L'entraîneur indique dans une entrevue au «FR-Interview (il s'agit d'une page traduite automatiquement en français) » la manière dont il pense maintenant sur l'attaque des prédateurs.

Lors d'un dîner-spectacle à Hambourg, au Pagel Dinner Zirkus, trois de ses tigres se sont jetés sur lui après qu'il a été trébuché: Il lui arracha sa main gauche, mordant son torse et sa tête et lui fracassa le bassin. Pendant sept heures et demie, les médecins se sont battus pour sa vie.

Christian Wallis a reconnu ses propres erreurs

J'avais acheté les tigres seulement en Septembre, a déclaré le Gallois au Frankfurter Rundschau. «Je ne les connaissais pas aussi bien que les autres animaux que j'avais élevé depuis la naissance.»

«Il était sans doute prématuré, de les faire participer dans le spectacle avec un public. Et je n'ai pas maintenu la distance nécessaire de un à deux mètres," a déclaré l'entraîneur. Il faut reconnaître ces erreurs afin d'éviter une telle situation possible se reproduise dans l'avenir.» Le formateur a été à Augsbourg, le 8 Décembre à un dîner de gala à Hambourg et a été blessé sous les yeux de près de 200 invités, rapporte le site allemand Pr-inside

Walliser toutefois également accusé les organisateurs de l'événement qui n'avait pas aménagé le sol avec de la sciure.

Christian, qui vit avec ses parents à Königsbrunn près d'Augsbourg en Allemagne, a ajouté que c'était une bénédiction, il était inconscient, et il n'avait pas eu le temps d'être terrifié pendant l'attaque.

"Mais je ne blâme pas mes tigres. Ma relation avec les animaux est encore très bonne. Je ne les ai pas vu depuis l'incident, mais je ne voudrais pas vendre ou tuer un seul d'entre eux."

La seule chose qui a changé, c'est qu'il n'est pas un grand fan de viande depuis l'accident. «Ma mère me donne de grandes quantités de Nutella le matin – il est maintenant mon plat préféré, dit-il. selon Austrian Times
 

Les défenseurs des animaux se plaignent que le dresseur d'animaux, selon le quotidien  Frankfurter Rundschau,(photo du dompteur) "c'est suicidaire, parce qu'il refait à nouveau des spectacles après l'accident avec ses tigres. «Ces gens n'ont aucune idée. Vous ne connaissez ni moi, ni "mes animaux"», a déclaré le gallois.

L'entraîneur ne pense pas qu'un départ du métier est nécessaire. «Pourquoi devrais-je cesser de travailler avec ces animaux? La vie est dangereuse.» ajoute t-il. Les Tigres sont sa passion, sa vie. Le reste est un risque professionnel, toujours selon le site Pr-inside

Mais tout cela est oublié dans ce moment: le gallois Christian Wallis doit à nouveau être le maître afin d'être en contrôle des animaux. «Je ne dois pas montrer de faiblesse en face des tigres», dit l'entraîneur de 29 ans . Avec un sourire, il se félicite de son auditoire.

Chacun des animaux prend sa place.

La tension était grande quand il se présenta samedi pour la première fois depuis son accident survenu à nouveau avec ses tigres. De nombreux spectateurs, en majorité des enfants avec leurs parents ou grands-parents, ignorent les événements de Décembre. Pour eux, la première apparition du Gallois est le même que pour lui-même:

Six tigres tournent en rond dans l'arène clôturée. Même avec des mesures rigides le gallois Christian entre dans la cage en treillis. C'est la première apparition au Royal Brunner depuis son terrible accident en Décembre.

En raison de l'accident est la "plus jeune dresseur d'animaux en Allemagne" est devenu encore plus populaire. "Depuis, j'ai joué un rôle important et veut maintenant profiter au maximum de celui-ci", a déclaré le gallois. Il avait perdu par la rupture de beaucoup de temps et d'argent. Une dizaine de journalistes étaient présents à sa première apparition après l'accident tragique.

Source: Augsburger Allgemeine  Photo du dompteur Christian Wallis lien invalide supprimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *