Le chef de l'Église Anglicane a vivement choqué les catholiques irlandais

Actualité Monde Religion – En bref +

Cathédrale à Canterbury:
La cathédrale de Cantorbéry (Canterbury en anglais) est l’une des plus anciennes et des plus célèbres églises chrétiennes d’Angleterre. Elle a été construite en pierre de Caen. C’est la cathédrale de l’archevêché de Cantorbéry, dont l’archevêque est le primat de toute l’Angleterre et chef religieux de l’Église anglicane. Siège de diocèse de Cantorbéry (Kent est), elle est le centre de la Communion anglicane. Son titre formel est cathédrale et église métropolitaine du Christ de Cantorbéry.image wikipédia

Scandale des prêtres pédophiles:

En plein week-end de Pâques, (Rowan Williams, Photo) le leader de l’Église Anglicane de Canterbury, a entraîné une vive controverse en proclamant que l’Eglise catholique d’Irlande avait perdu toute crédibilité à cause du scandale des prêtres pédophiles ce samedi saint .

L’Eglise catholique d’Irlande vient de connaître une grave crise, avec la révélation que le clergé a couvert des abus sexuels commis sur des centaines d’enfants par des prêtres pendant plusieurs décennies, tirée de l’articlce «Les catholiques irlandais choqués par le chef de l’Eglise anglicane» sur le site du quotidien Le Parisien

C’était sans compter sur la publication samedi par le quotidien «The Times» d’extraits d’un entretien donné par l’archevêque de Canterbury, chef des 70 millions d’anglicans dans le monde, que la BBC devait diffuser lundi.

L’archevêque de Canterbury a présenté ses excuses en disant qu’il regrettait profondément selon (Ouest-France) ses commentaires sur l’Eglise catholique en Irlande, qui Diarmuid Martin, archevêque de Dublin, a déclaré qu’il avait fait "d’énormes dégâts" à ceux qui travaillent en vue de renouveler l’Église après les scandales d’abus des prêtres. suite au Times version traduite en français 

Catherine Pepinster, rédacteur en chef de The Tablet, un hebdomadaire catholique, a déclaré à la BBC que le cardinal Sean Brady, primat catholique, aurait dû donner sa démission.

"Je crains que sa démission est nécessaire pour l’Eglise en Irlande pour avancer», dit-elle. "Il est lié dans les esprits aussi fortement à ce qui s’est passé."
 

«Qu’une institution si profondément ancrée dans la vie d’une société (…) perde soudain toute crédibilité n’est pas seulement un problème pour l’Eglise, c’est un problème pour tout le monde en Irlande», a déclaré Rowan Williams, s’exprimant pour la première fois publiquement sur le sujet.

Le scandale, qui frappe l’Eglise d’Irlande, pays très largement catholique, est un «traumatisme colossal», a ajouté l’archevêque, habituellement nuancé. Suite Le Parisien  «Benoît XVI rencontrera le chef de l’Eglise anglicane en septembre»

Ceci pourait vous intéresser : Une église dans le besoin de contrôle The Tablet  version traduite en français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *