Autriche: Exode de l'Eglise catholique un record est prévu en 2010

Actualité Monde- Religion-

Plus d’Autrichiens que jamais dans l’histoire devraient quitter l’Eglise catholique cette année.

Les chiffres officiels à partir d’aujourd’hui (jeudi) montrent que 30.004 personnes ont quitté l’Eglise au cours des trois premiers mois de cette année, en hausse de 42 % par rapport à la même période de 2009, lorsque plus de gens que jamais ont annulé leur adhésion.

Ces développements signifient que entre 70.000 et 80.000 Autrichiens devraient quitter l’Église tout au long de cette année, après record de l’an dernier, soit 53.216 personnes qui ont déserté l’Eglise.

L’image de l’Eglise catholique autrichienne a subi des centaines de personnes qui viennent révéler comment ils ont été battus ou abusés sexuellement, verbalement ou par le clergé et le personnel de l’école catholique et d’autres institutions ecclésiastiques. Les recherches menées par un organisme public intégré opinion a montré plus tôt cette année que 69 % des Autrichiens pensent que l’Eglise manque de crédibilité dans ses rapports avec les révélations.

Un récent sondage de Karmasin a montré que 57 % des Autrichiens sont de l’avis que le pape Benoît XVI devrait démissionner au milieu des incidents d’abus sexuels à travers l’Europe.

Le débat public sur l’Eglise en Autriche a été l’an dernier dominées par les déclarations controversées de Gerhard Maria Wagner, le prêtre ultra-conservateur de Windischgarsten en Haute-Autriche.

Wagner marque du best-seller Harry Potter de Joanne K. Rowling une œuvre de Satan »et qualifié l’homosexualité de" maladie curable ". Il a également affirmé que les catastrophes naturelles comme les tsunamis et les ouragans ont été la punition de Dieu du péché de l’homme.

Il a été nommé par le Pape Benoît XVI à devenir évêque auxiliaire du diocèse de Linz, mais a finalement annoncé qu’il avait décidé de rester à sa paroisse locale.

Wagner a défrayé la chronique cette année quand il a prétendu que ce séisme de Janvier en Haïti a été une pénalité de Dieu car «neuf personnes sur dix qui y vivent et croient dans le vaudou».

Les dirigeants de l’Église sont maintenant prêt à négocier la façon de réagir à des goulets d’étranglement à venir causées par la diminution du nombre des contributions financières de la taxe dite de l’Eglise que chaque membre doit payer. Austrian Times Image: capture d’écran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *