Tremblement de terre au Chili: vidéo controversé du Bureau national des urgences (ONEMI)

Mise à jour 8 avril 2015 : 
Certains
liens érronés, images ou vidéos ont été supprimés de cette page

Actualité Monde + Vidéo-

Le sénateur Edmundo Gonzalez est appelé a quitter ses fonctions pour son rôle dans l'alerte au tsunami n'a pas suivi le séisme, le 27 Février. "Il y a eu une grave erreur que cela signifiait la mort de personnes", a t-il dit.

La vidéo de ce qui s'est passé dans le Bureau national des urgences (ONEMI) tôt le matin le 27 février continue de susciter des réactions. Pour justifier les décisions prises, et ceux qui exigent le départ de certaines autorités pour sa responsabilité présumée dans la tragédie.Rapporte Tele13

Après le tremblement de terre au chili, des hauts responsables du pays, dont l'ancien président de la République, Michelle Bachelet, a rencontré l'ONEMI pour évaluer la situation après la MB dans le pays et d'identifier des alertes potentielles qui devraient être prises.

Le sénateur de la Démocratie chrétienne (DC), Soledad Alvear, appele Edmundo Gonzalez, commandant de la marine, d'abandonner son poste pour son rôle dans l'alerte au tsunami a échoué après le tremblement de terre.

D'autre part, Carmen Fernandez ex-directeur de Telenoche ONEMI a insisté dans une interview que l'agence n'a aucune responsabilité pour ce qui est arrivé. "Je pense que en général ONEMI n'a pas de responsabilité", a t-elle dit.

De même, Fernandez a confirmé l'idée d'établir une période de six mois pour l'enquête de l'exercice Solange Huerta. En outre, elle a dit qu'elle n'était pas encore invité à "parler" avec elle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *