Perdu en forêt, il coupe quatre poteaux électriques au coût de 100.000 dollars

Insolite

Un homme perdu dans l'immensité des forêts canadiennes a abattu quatre poteaux électriques pour faire venir les secours, a-t-on appris mardi auprès de la compagnie d'électricité de la Saskatchewan, SaskPower.

Il a ainsi coupé la ligne électrique alimentant la commune isolée de 1200 âmes de Wollaston Lake, à 800 km au nord de Saskatoon, dans l'ouest du Canada.

En l'espace de 24 heures la compagnie d'électricité a envoyé un hélicoptère pour vérifier l'état de la ligne. Les techniciens «ont découvert quatre poteaux abattus et un homme qui était très heureux de les voir arriver», a dit à  l'AFP   le porte-parole de SaskPower, James Parker.

«Nous n'encourageons pas ce genre de comportement, car cela fait tomber des câbles sous tension et quelqu'un risque d'être électrocuté. Mais nous comprenons qu'il était désespéré et avait senti qu'il devait le faire pour survivre», a ajouté le porte-parole. Le câble a été maintenant réparé.

Il ne faisait pas chaud dans le nord de la Saskatchewan la semaine dernière donc un facteur à la fois pour l'amateur de plein air. La température a descendu en dessous de zéro et il y avait de la neige dans certaines régions. Wollaston Lake est à 600 kilomètres au nord de Saskatoon.

"Quand le pouvoir est perturbé pendant une heure c'est un inconvénient, mais il a un inconvénient majeur quand il est perturbé depuis plus d'un jour», a déclaré Parker.

L'homme avait été bloqué pendant une bonne partie de la semaine avant de recourir à la coupe, dit Parker, et ce qui a conduit à son secours lorsque les équipes ont été dépêchées pour voir pourquoi le pouvoir de la panne.

L'homme avait été sur le lac dans un bateau quand le mauvais temps a frappé. Pour le secourir il y a  des conséquences financières à son signal de secours peu orthodoxes qui pourrait coûter environ 100.000 dollars pour réparer.

"Dans des circonstances normales nous voulons essayer de récupérer une partie de nos coûts … mais ce n'est pas une situation normale", a déclaré Parker.

«Nous sommes encore à évaluer, mais disons simplement ceci: nous sommes en gardant à l'esprit les circonstances que nous réfléchissons à nos prochaines étapes. Cet homme était évidemment dans une situation désespérée et a estimé qu'il avait à faire." rapporte CTV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *