Engagement du président Obama sur le déversement du pétrole dans le Golfe

Engagement du président Obama sur le déversement du pétrole dans le GolfeActualité Monde

Catastrophe d'origine humaine

Le président américain Barack Obama a promis de défendre  les gens de la côte du Golfe "jusqu'à ce qu'ils soient pris ensemble" après la catastrophe de déversement d'hydrocarbures.

Et il a maintenu avec force vers le géant britannique du pétrole BP, promettant que l'entreprise «paierait chaque sous envers le peuple le long de la côte du Golfe".

M. Obama enregistre son hebdomadaire à la radio et l'adresse internet de Grand Isle, en Louisiane, où il a fait son troisième voyage vers le Golfe depuis l'explosion d'une installation de forage a déclenché un geyser de pétrole brut dans la mer le 20 avril.

Il parlait des gens qu'il avait rencontré – un pêcheur d'huîtres nommé Floyd dont les huîtres lits ont été détruits par les hydrocarbures, et Terry, un crevettier qui est une perte de revenus parce que la pêche de crevettes a été arrêté.

«Ces gens travaillent dur," a déclaré M. Obama. "Ils répondent à leurs responsabilités. Mais maintenant, en raison d'une catastrophe d'origine humaine – celle qui n'est pas leur faute et c'est au-delà de leur contrôle – de leur vie ont été jetés dans la tourmente."

«Il est brutalement injustes. Il ne va pas. Et ce que j'ai dit à ces hommes et femmes – et ce que j'ai dit depuis le début de cette catastrophe -, c'est que je vais être aux côtés du peuple de la côte du Golfe jusqu'à ce qu'ils soient guéris. "

M. Obama a rappelé quelques-unes des mesures prises par son administration a prises pour répondre à la pollution, y compris la mobilisation des troupes de la Garde nationale.

Le président américain a dit de BP: «Nous veillerons à ce qu'ils paient chaque sous envers le peuple le long de la côte du Golfe."

Il parlait comme BP a travaillé sur sa dernière tentative d'apprivoiser l'emballement et 5000 pieds sous la mer, en le plafonnement et d'essayer de détourner une partie des brutes.

Mais le pétrole continue de s'échapper. Le gréement endommagé a dégorgé au moins 22 millions de gallons de pétrole brut dans le Golfe. (Traduction automatique) Source: Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *