Bagarre de deux gynécologues pendant que la patiente accouche: Le nouveau-né fait deux arrêts cardiaques

Actualité Monde Insolite + Vidéo News

 Grosse bagarre dans un hôpital en Italie – 

Dans un hôpital de Messine en Italie hier, alors que leur patiente est sur le point d’accoucher, deux gynécologues se bagarrent violemment.

Il ne seraient pas d’accord sur la nécessité ou non d’une césarienne. Pendant l’altercation, la jeune-femme de trente ans présente des complications.

“Quand ils se sont rendus compte que quelque chose n’allait pas”, explique son mari, “il était environ sept heures et demi. Mais ils ont compris que la situation était grave et n’ont opté pour la césarienne que vers neuf heures. Entre temps ma femme allait très mal. Elle a vomi et a convulsé”. rapporte Euronews pour tous les détails

Les mesures disciplinaires ont été prises après que le différend dans la salle d'accouchement à l'hôpital de Messine, contre les deux gynécologues, Frank Vincent et Antonio De Vivo, selon le quotidien italien Ansa

Un hôpital où la vie des gens est en jeu?

Comment l'hôpital universitaire de Messine, permet-elle à une femme et son bébé de risquer leur vie à cause d'un conflit entre les médecins de la salle d'accouchement qui est supposer de vous aider?

Cette question visait à répondre à un rapport dans La Stampa , qui a révélé un état de profonde détérioration des conditions du système de santé et les barons de Messine , qui profitent de leur position pour obtenir une position privilégiée pour eux-mêmes ou leurs proches pas étonnant que, dans l'hôpital universitaire de 1.500 enseignants ont au moins un demi- homonyme entre les pères , fils , épouses , neveux et cousins . La règle omertà vaut plus d'un code rouge .

La réalité de la Polyclinique de Messine est faite de plusieurs histoires , celle de Joseph Longo , la meurtrière " topacchione " intercepte objet d'une enquête pour la mafia , puis acquitté , ou celle du Recteur Francesco Tomasello , professeur de neurochirurgie , chargé de 23 enseignants, les fonctionnaires et les chercheurs avaient truqué le concours d' un vétérinaire. Ainsi l'histoire de deux médecins qui sont improvisé boxeur pendant que le patient a attendu de césarienne n'est que la dernière des nombreuses histoires dans un endroit où la vie des gens est en jeu ne devrait pas arriver . selon le quotidien Blitz

La presse a également interrogé Joseph Pecoraro , qui dirige l'hôpital pendant 3 ans , d'abord comme un commissaire spécial et maintenant en tant que PDG , qui dit:

Suite de l'article en français (google translate) Source image, Euronews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *