Les villageois de la Hongrie veulent des réponses – Des spécialistes apportent leur éclairage et …

La France craint la boue rouge + Vidéos

Le déversement massif de déchets toxiques en Hongrie a inondé plusieurs villes avec la traînée de boue rouge qui a fui d'une usine d'aluminium.

Le peuple de l'un des villages touchés Kolontar, le premier village à être touchées par les boues toxiques rouges veulent des réponses.

Le gouvernement de la Hongrie fait maintenant appel à des experts internationaux pour aider à la dépollution.

L'écosystème entier de la rivière Marcal, directement touchée par la marée de boue toxique après un accident industriel en Hongrie, a été détruit à cause de la pollution. Des spécialistes nous apportent leur éclairage.

Le flux toxique provoqué par des boues rouges et dû à un accident industriel en Hongrie pourrait un jour toucher la France. Plusieurs industries françaises génèrent ce type de déchets industriels.

 «Le taux alcalin très élevé a tout tué», a déclaré Tibor Dobson à l'agence de presse nationale MTI. «Tous les poissons sont morts et nous n'avons pas pu sauver la végétation non plus», a-t-il expliqué. Ses services ont deversé du plâtre et de l'acide afin de diminuer le taux alcalin de la Marcal, mais sans réussite. Tibor Dobson souligne que l'objectif était de ramener le taux alcalin sous 9 dans la Raab et le Danube pour sauver ces écosystèmes.

Jeudi, le flux toxique a commencé à affecter aussi l'écosystème de la branche principale du Danube où plusieurs poissons morts ont été observés. «Les poissons morts ont été observés là où la rivière Raab se jette dans le Danube. Ils ne résistent pas au PH de 9,1», a expliqué Tibor Dobson. Le taux alcalin normal est de 8, sur une échelle allant jusqu'à 14. La vague rouge s'est répandue dans les rues et les champs et, comme les spécialistes sur place le craignaient, a finalement rejoint le fleuve. Elle est passé de la rivière Raab dans le Danube peu après 8h30, à Györ, rapporte  Le Parisien 

La Hongrie a déclaré le 5 octobre l'état d'urgence dans trois régions après que les boues toxiques mortelle ont inondés deux villages lundi, tuant quatre personnes.

C'est arrivé quand un réservoir à déchets à une usine d'aluminium d'éclatement. Environ 120 personnes ont été prises à l'hôpital souffrant de brûlures chimiques. Les services d'urgence-dire le nettoyage est presque complète et tentent de neutraliser les toxines en versant le plâtre dans la boue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *