Télé réalité Italienne "Big Brother": Des téléspectateurs outrés par la présence du fils d'un gangster "Matteo Ferdinando Giordano"

Insolite + Vidéo –

Controverse:

À l'émission de tété réalité Big Brother le fils d'un gangster de la mafia a rejoint les colocataires cette semaine.

La maison de Big Brother est habitée par seulement 24 heures et déjà la première controverse serait né le onzième édition des locataires? Il semble que oui.

Le concurrent de la discorde? Il serait Ferdinando Giordano, 30 ans de Salerne qui est décrit comme une personne irritable et susceptible.

Le gangster Matteo Ferdinando Giordano (père) à la tête du réseau de crime Camorra est mort il y a huit ans après avoir fait craindre les habitants de Naples .

Le principal membre du clan Matteo, responsable de centaines d'assassinats par l'armurier de son gang, tueurs à gages et de fournir  toutes les armes aux «soldats» dont ils avaient besoin.

Ferdinando, 30 ans, un vendeur dans un magasin de vêtements, qui n'a pas de casier judiciaire. Il a dit aux téléspectateurs:  «Mon père a fait des erreurs mais je suis une personne différente, je veux donner un peu de paix à ma mère, elle a été celle qui m'a encouragé à me présenter à l'audition,»

Mais l'émission qui est présenté sur le réseau du Premier ministre italien Silvio Berlusconi a fait face à des critiques massives.

«Dans ce pays, mafieux sont au parlement et à leurs enfants sont célébrés à la télévision. Il est honteux que société de télévision par le premier ministre a le fils d'un membre de la Camorra participe seulement à augmenter les cotes d'écoute a dit le député Sonia Alfano, président de l'Association nationale pour les familles des victimes de la mafia.

La maison de Big Brother est habitée depuis seulement 24 heures et déjà la première controverse serait né le onzième édition des locataires? Il semble que oui. Le concurrent de la discorde serait Ferdinando Giordano, 30 ans de Salerne qui est décrit comme une personne irritable et susceptible. 

 Le présentateur Alessia Marcuzzi a soutenu: «Les enfants ne devraient pas payer pour les péchés de leur père."

Rapporte les médias  Italia News    Austrian Times

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *