Dans le document de neuf pages, rendu public: Omar Khadr se considérait comme un membre à part entière d'Al-Qaïda

Actualité Monde- Omar Khadr

Dans la déclaration de culpabilité de neuf pages signée le 13 octobre dernier et lue en cour mardi au bénéfice des sept membres du jury militaire, Omar Khadr admet qu’il voulait « tuer beaucoup d’Américains pour gagner beaucoup d’argent », parce que la prime était de 1500 $.

Omar Khadr s’était aussi fait dire par son père extrémiste de tuer des Juifs, parce que ceux-ci se battaient toujours contre les Palestiniens, selon les propos de Omar Khadr.

En outre, M. Khadr a avoué qu'il avait jeté une grenade de fabrication russe contre des soldats américains qui étaient en train de discuter sur le champ de bataille afghan, en juillet 2002, même s’il pensait que ces soldats ne venaient pas l’affronter, que ceux-ci avaient terminé de combattre et se penchaient sur leurs morts et leurs blessés.

Texte Selon Canoë pour lire plus infos 

Encore plus d'infos CBC pour lire le document officiel complet en Anglais (fichier pdf)

Tabitha Speer en sanglots

Selon les informations écrites sur flash actualité du Parisien online , le Canadien, âgé aujourd'hui de 24 ans, est accusé d'avoir tué un soldat américain en lançant une grenade au cours d'une bataille en 2002 en Afghanistan.

Mardi, cet homme grand et barbu, vêtu d'un costume gris sombre, a écouté, impassible, l'énoncé des faits: les "proches relations" de son père avec Oussama ben Laden, l'entraînement qu'il a suivi "de plein gré pour tuer des forces américaines" et "attaquer des juifs (…) parce que les juifs attaquent les Palestiniens".

A l'autre bout de la salle, Tabitha Speer, la veuve du soldat Christopher Speer, sanglote bruyamment.

Omar Khadr  "hautement dangereux"

L'accusation a également appelé à la barre un psychiatre, chargé d'évaluer la "dangerosité" de l'inculpé.
Omar Khadr est "hautement dangereux", a affirmé Michael Welner, le décrivant comme "la rock star de Guantanamo" qui "a mariné dans un environnement musulman radical".

"C'est lui qui conduit les prières pour le bloc 4" où il est incarcéré, a-t-il indiqué.

"Il parle anglais, c'est un garçon charmant, qui se comporte avec une certaine grâce", qui lit Harry Potter mais qui a aussi "mémorisé le Coran" plutôt que de prendre des cours pour s'occidentaliser, a déploré le psychiatre qui base notamment son diagnostic sur deux jours d'entretien avec le détenu en juin dernier et sur des vidéos sur sa famille qu'il a trouvées sur internet.

M. Welner a ajouté avoir "un mauvais pronostic pour son intégration" parce qu'il a "mariné dans un environnement radical" et était "le fils préféré" d'une famille qui se dit "une famille d'Al-Qaïda". suite »»»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *