Moderniser le Code criminel au Québec: La protection des enfants est une priorité

Actualité – Justice & Judiciaire-

Les pédophiles n'auront plus le loisir de purger leur peine dans la collectivité, plutôt que derrière les barreaux.

C’est ce que prévoit un nouveau projet de loi déposé hier, par le gouvernement fédéral, et imposant des peines minimales d’emprisonnement ferme pour une série de crimes sexuels qui donnaient encore ouverture à la « détention à domicile ».

Ainsi, l’inceste et l’agression sexuelle armée ou grave aux dépens d’un mineur de moins de 16 ans vaudront automatiquement à leur auteur une peine de cinq années de pénitencier ou plus.

La bestialité, le leurre d’enfant au moyen d’un ordinateur et l’agression sexuelle d’un mineur seraient assortis d’au moins un an d’incarcération. Les exhibitionnistes risqueraient de passer trois mois derrière les barreaux.

La Loi sur la protection des enfants contre les prédateurs sexuels introduit aussi deux nouvelles infractions au Code criminel : comploter avec un tiers sur Internet afin d’abuser d’un enfant et la manipulation psychologique à des fins sexuelles.

Tiré de l'article «Crimes sexuels sur des enfants Fini la détention « à domicile »! »

 

3 réflexions au sujet de « Moderniser le Code criminel au Québec: La protection des enfants est une priorité »

  1. it never ceases to amaze me how hollywood celebrities voice their opinions as though anyone gave a damn. death penalty for BP? How about a death penalty for Mr/Mrs smith? Looks like Brads just another dixie chick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *