En une décénie plus de 1000 tigres tués pour en faire des porte-bonheur etc…

Vidéo Animaux-

Traffic International, un réseau basé en Grande-Bretagne qui combat le commerce des animaux sauvages, a annoncé mardi, plus de 1000 tigres ont été tués au cours des dix dernières années.

Les peaux, griffes, crânes,  et squelettes de tigres menacés de disparition figurent parmi les parties les plus souvent découvertes.

«Dans la mesure où chaque année des membres, organes et peaux de plus de 100 tigres sauvages sont saisis, on peut simplement spéculer sur le nombre d'animaux qui sont réellement dépecés», estime l'une des auteurs du rapport, Pauline Verheij.

Les peaux, membres et organes de tigres sont utilisés dans certaines cultures comme éléments de décoration, porte-bonheur ou médicaments traditionnels.

Un rapport du réseau de surveillance du commerce de la faune Traffic  (traduit en français) «montre que le commerce illégal du tigre se poursuit en dépit des efforts considérables et répétés» des organisations et gouvernements pour protéger cet animal, a réagi Mike Baltzer, qui dirige l'organisation environnementale WWF.

Le mois dernier, le WWF avait affirmé que les tigres pourraient disparaître d'ici 12 ans. Un sommet rassemblant les 13 pays qui abritent des tigres sauvages est organisé du 21 au 24 novembre à Saint-Pétersbourg, dans le nord-ouest de la Russie.

En un siècle, le nombre de tigres est passé de 100 000 à 3200.
 

Source: Canoë Source image du tigre: Capture vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *