Le manque de lichen cause le déclin du troupeau de caribous de la rivière George

Environnement – Le ministère de la Faune du Québec a confirmé hier l'état inquiétant du troupeau de caribous de la rivière George en annonçant qu'il ne restait plus que 74 000 individus dans ce cheptel qui en comptait 381 000 lors du dernier recensement, en 2001, et 776 000 en 1993 selon ce que rapporte Dany Doucet du Journal de Montréal.

«Le MRNF est préoccupé par la situation des caribous dans le Nord-du- Québec», a déclaré par communiqué le ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune, M. Serge Simard, sans toutefois annoncer de mesures pour contrer le déclin.

Denis Vandal et de Steve Côté, biologiste de l'Université Laval Denis Vandal et de Steve Côté, biologiste de l'Université Laval reconnu comme le plus grand spécialiste de la question au Québec.

Les deux soutiennent que le manque de lichen, cette mousse dont se nourrissent les caribous, est sans doute la principale cause du déclin.

«Le troupeau est tellement devenu grand depuis 20 ans qu'il a lui-même détruit une bonne partie de son garde-manger», résume M. Côté.

La province voisine de Terre- Neuve-Labrador, qui partage ce troupeau, a pour sa part vite annoncé, en même temps hier, une série de mesures exceptionnelles pour tenter de freiner le déclin du caribou : suite

Source de l'image: Siel canada   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *