Dictionnaires décents ou plantes vertes dans les écoles?

Argent

J'ai lu ce matin sur le site Argent, même s'il manque des dictionnaires décents dans les écoles du Québec, le ministère de l'Éducation a dépensé près de 50 000$, depuis 2008, pour entretenir les plantes qui se trouvent dans ses bureaux, une situation que dénonce la Ligue des contribuables.

«Avec toutes les dépenses frivoles dont on entend parler dans le Journal, c'est difficile de croire que les élèves sont la priorité du ministère de l'Éducation», lance la directrice générale de la Ligue, Claire Joly.

Plantes vertes: «ça purifie l'air»

Ça prend une expertise» pour entretenir les plantes du gouvernement, croit un horticulteur qui a obtenu un de ces contrats d'entretien.

Sans expertise, les plantes se retrouveront avec «trois feuilles», prévient Sacha Liby, de la firme Alphaplantes.

Pas assez cher ?

L'entreprise de M. Liby a conclu une entente avec le ministère de l'Éducation pour entretenir ses plantes de Montréal. «On est en train de les retaper», dit-il.

Malgré l'état précaire des finances publiques, l'horticulteur ne croit pas que Québec devrait réévaluer la pertinence d'investir dans ses services. 

Sacha Liby croit que l'État devrait d'ailleurs investir davantage dans de tels services. À l'heure actuelle, le gouvernement se contente souvent du strict minimum, déplore-t-il. suite »»
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *