Mine de charbon, 27 mineurs portés disparus en Nouvelle Zélande

WELLINGTON, 19 novembre (Xinhua) — Environ 27 mineurs ont été portés disparus vendredi après-midi suite à une explosion qui s'est produite dans la mine de charbon de Pike River, sur la côte ouest de l'île du sud de la Nouvelle-Zélande, a annoncé la police.

L'incident s'est produit à 16h30 locales (03h30 GMT) à Atarau, à quelque 50 km au nord-est de la ville de Greymouth, sur la côte ouest.

La mine Pike River a indiqué que les communications avec les 27 mineurs avaient été suspendues suite à l'explosion, tandis que la police n'a fait état d'aucune victime.

Le chef exécutif de la mine Pike River, Peter Whittall a indiqué à la Radio New Zealand qu'un mineur, étant revenu à la surface, avait confirmé qu'une explosion avait eu lieu.

Le maire du district de Grey, Tony Kokshoorn, qui est arrivé sur place, a affirmé que la situation était très grave, selon la police.

Le ministre de l'Energie Gerry Brownlee a déclaré que les responsables de la mine n'avait aucune idée de la cause de l'explosion, ni de l'état dans lequel se trouvait les mineurs coincés.

Six ambulances et trois voitures de pompiers se sont ruées sur place. Trois hélicoptères de secours issus de Nelson, de Greymouth et de Christchurch ont été dépêchés.

Tiré de l'article Nouvelle-Zélande: explosion dans une mine de charbon, 27 mineurs portés disparus… plus de détails sur Cn french Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *