Wikileaks: Une autre fuite de documents embarrassante pour Washington

Wikileaks dit faire l'objet d'une attaque informatique –

Une autre fuite de documents embarrassante pour Washington. Wikileaks a rendu publics des dizaines de milliers de documents qui en disent long sur la façon dont les États-Unis mènent leur politique étrangère.

Et, le Canada est directement concerné… après ses deux premières fuites sur les guerres en irak et en Afghanisan, wikileaks remet ça avec, cette fois, des informations confidentielles du département d'état américain.

250 mille messages diplomatiques que le site internet a obtenus et transmis à 5 grands quotidiens à travers le monde. (américain, britannique, allemand, français et espagnol)  Le New York Times, The Guardian, Der Spiegel, Le Monde, El Pais.

On y apprend, par exemple, que le roi Abdallah d'Arabie Saoudite voulait que les États-Unis attaquent l'Iran pour mettre fin à son programme nucléaire. Il y a des détails sur les négociations avec certains pays concernant leurs détenus qui étaient à Guantanamo.

 Des documents parlent des opérations de hacking d'ordinateurs commandées fréquemment par la Chine. La liste est très longue.

L'éditeur de wikileaks, Julian Assange,(twitter) entend poursuivre son travail malgré les protestations de Washington et malgré le fait que son site a été la cible d'une cyberattaque aujourd'hui, visiblement pour le réduire au silence.

Parmi les informations les plus surprenantes, Hillary Clinton aurait ordonné à son ambassadeur à Ottawa de jouer les espions… – elle lui a demandé d'obtenir des informations sur des personnes de la CIA. Par exemple, leur adresse électronique, leur numéro de carte de crédit et de compte bancaire , leur horaire de travail.

Evidemment, ça n'a rien à voir avec la définition de tâche normale d'un ambassadeur. Alors, après ces révélations on peu s'attendre à ce que, peut-être, les relations entre Washington et Ottawa se refroidissent un peu.

La tension ne cesse de monter entre les deux corées. La chine, qui était jusqu'ici en retrait dans la crise Coréenne, a proposé d'accueillir des consultations d'urgence des pays engagés dans les négociations sur le nucléaire Nord-Coréen.

Des tirs d'artillerie en provenance de la Corée du Nord ont créé la panique ce matin, dans l'île de Yong Pyong qui a été bombardée mardi dernier. Les États-Unis et la Corée du Sud ont entamé une démonstration de force aéronavale en mer jaune, ce à quoi la Corée du Nord menace de riposter. Selon le bulletin de nouvelle de Lcn

AFP «Assange lève un coin du voile sur les fuites à venir de WikiLeaks»

New York Times «Cables Obtained by WikiLeaks Shine Light Into Secret Diplomatic Channels»
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *