Des cotons-tiges et des seringues pour commettre des agressions sexuelles

Un faux médecin du nom de Denis Drolet, 55 ans, de Lévis, devra répondre à des accusations d'agression sexuelle armée et de voies de fait à l'aide d'une arme sur deux hommes.

L'homme, qui possède une longue feuille de route en matière de fraude, a été arrêté jeudi, à son domicile, et la police de Lévis se demande maintenant s'il n'aurait pas fait d'autres victimes.

Selon les policiers, Drolet se faisait passer pour un médecin et il aurait profité de la vulnérabilité de ses victimes, des hommes malades dans la vingtaine.

Il leur aurait fait passer des examens génitaux et leur aurait administré vaccins et médicaments.

Les armes mentionnées dans les actes d'accusation seraient des cotons-tiges, dans le cas des agressions sexuelles, et des seringues, dans le cas des voies de fait.

Les faits qu'on lui reproche se seraient passés entre septembre 2009 et septembre 2010, à Lévis, Saint-Laurent, sur l'île d'Orléans, et aux Monts Valin, dans le Saguenay.

Tiré de l'article: Un faux médecin accusé d'agressions sexuelles de LCN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *