L’armée de l’Air israélien abat un ballon au dessus du réacteur atomique de Dimona

Insolite- La présence d'un objet suspect dans l'espace aérien au dessus de la mer Morte a provoqué des perturbations dans le trafic aérien au sud d’Israël.

Craignant une attaque sur le réacteur nucléaire de Dimona, des avions de combat F16 d' Israël Air Force ont abattu un gros ballon qui planait sur la partie sud de la Mer Morte et se déplaçant lentement vers l'espace aérien restreint dans la région de Dimona jeudi après-midi.

Pendant plusieurs heures, il n'était pas clair si l'intrus était une menace réelle ou simplement un ballon à l'air chaud. Mais plus tard dans la nuit de jeudi l'IAF a indiqué que l'objet suspect aurait pu être simplement un ballon météo rapporte le JPost

Il s’est avéré que le ballon ne transportait aucun passager et ne présentait a priori aucun danger. Mais sa présence étant malgré tout suspecte, l’armée de l’Air a décidé de l’abattre. Tsahal examine à présent les circonstances de cet incident.

Cette intervention a provoqué des perturbations dans le trafic aérien en direction d’Eilat. Plusieurs vols à destination de la station balnéaire ont été retardés. Source:  israel 7 
capture d'image JPost

 

À Propos – Structure de Dimona

Selon Wikipédia, sur le plan structurel, les activités techniques se concentrent sur le site de Dimona, dans le désert du Néguev. Toutefois, de cette localisation géographique, personne ne connaît véritablement le contenu des locaux qui sont soumis à un contrôle très strict et à des poursuites pénales de tout individu qui divulguerait des données relevant de la sécurité nationale.

Le nucléaire militaire est un tabou qui relève plus de la doctrine stratégique que du secret technique. Seul Mordechai Vanunu a témoigné, en 1985, de ses activités ayant lieu a Dimona, le site demeurant cependant toujours secret.

Une réflexion au sujet de « L’armée de l’Air israélien abat un ballon au dessus du réacteur atomique de Dimona »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *