Népal:22 passagers retrouvés morts et deux enquêtes seront ouvertes

Actualité International-

Passagers avec fausses identités ?

Katmandou — Les équipes de secours ont commencé jeudi le travail d'identification des 22 victimes de l'accident d'avion qui s'est écrasé mercredi dans l'est du Népal, la plupart étant des pèlerins bhoutanais ayant embarqué sous de fausses identités pour bénéficier d'un tarif préférentiel.

L'appareil, un Twin Otter de Tara Air et  Yeti Air, qui transportait trois membres d'équipage et 19 passagers, dont un Américain, s'est écrasé sur un versant montagneux peu après avoir décollé d'un petit aéroport à 140 km environ à l'est de la capitale Katmandou mercredi après-midi.

Son épave a été retrouvée jeudi matin dans une zone de forêt dense et les corps des victimes ont été transportés par hélicoptères à Katmandou pour identification.

Le gouvernement va ouvrir deux enquêtes séparées, l'une sur les causes de l'accident et l'autre pour comprendre comment les Bhoutanais ont pu embarquer sur de fausses identités.

Les victimes bhoutanaises effectuaient un circuit religieux au Népal et elles devaient rejoindre un site bouddhiste.

Les autorités avaient jusqu'à présent indiqué que les passagers étaient Népalais mais la confusion vient du fait qu'ils auraient prétendu être des locaux pour bénéficier d'un billet d'avion moins cher.

"Dix-huit passagers ont été identifiés comme Bhoutanais. Leurs passeports ont été retrouvés sur les lieux de l'accident", a déclaré Sharat Singh Bhandari, le ministre du Tourisme et de l'Aviation civile.

La boîte noire qui enregistre les données de l'appareil a été retrouvée.

L'appareil appartient à une compagnie locale, Tara Air, filiale de la compagnie privée népalaise Yeti Air fondée en 1998.

Le contact entre la tour de contrôle et le pilote avait été perdu environ dix minutes après le décollage de l'appareil du petit aéroport de Lamidanda, une région montagneuse dans l'est du pays, à destination de Katmandou.

Le dernier accident grave subi par la compagnie Yeti remonte à 2008, lorsqu'un appareil avec 19 passagers à bord, la plupart des touristes allemands, s'était écrasé à l'atterrissage à Lukla, dans la région de l'Everest. Il n'y avait eu aucun survivant. rapporte l'AFP pour lire tous les détails

Image: Capture d'écran cette image a été modifié avec texte et redimensionnée voir l'original AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *