Voyez les images de l’explosion à San Martín Texmelucan

 Actualité International +

Vidéo –

MEXIQUE – La panique et l'incertitude parmi les habitants de San Martín Texmelucan. Un solde de 27 morts et et plus d'une cinquantaine de blessés. Une pipeline de la compagnie pétrolière nationale Pemex a causé une explosion à San Martín Texmelucan, ce matin.

Préalablement établi que l'incendie a été causé par le vol de carburant à partir de la pipeline Pemex jusqu'au point connu sous le nom de La Cruz.

Il y a des maisons détruites dans les environs de San Damiano, une unité de logement où il a brûlé une maison qui a tué 10 personnes brûlées, dont 5 enfants.

Le bilan de l'explosion de pipeline de Pemex à San Martín Texmelucan est passé à 16, a confirmé Valentín Meneses, secrétaire du gouvernement de Puebla.

(Les chiffres des victimes sont préliminaires et, par conséquent, le nombre de morts a augmenté tout au long de la journée pour aller de 16 à 27 selon des rapports récents).

Un peu plus tard dans la journée L'AFP rapportait, selon les premières informations, l'explosion aurait eu lieu lorsqu'une bande de délinquants a perforé l'oléoduc pour voler du pétrole afin de le vendre, une pratique courante dans la région.

Le quartier de San Martin Texmelucan où la catastrophe s'est produite offrait quelques heures plus tard un spectacle d'apocalypse, a constaté un photographe de l'AFP. Des dizaines de maisons et de voitures étaient totalement calcinées et les rues étaient recouvertes d'une couche de pétrole brûlé encore fumante.

"Nous déplorons 27 personnes décédées, dont douze mineurs, et 52 blessés, a déclaré lors d'une conférence de presse Laura Gurza, directrice de la protection civile au ministère mexicain de l'Intérieur.

Ce bilan "est provisoire, il pourrait augmenter à mesure que se poursuivent les recherches dans les décombres", a précisé le ministre mexicain de l'Intérieur, Francisco Blake, qui s'est rendu sur les lieux de l'accident.

San Martin Texmelucan, une ville de 135.000 habitants, se trouve dans l'Etat de Puebla, à une centaine de kilomètres de Mexico.

L'explosion, survenue vers 05h30 heure locale (11h30 GMT), alors que les habitants dormaient, a complètement détruit 32 maisons, en a endommagé 83, et des centaines de personnes ont dû être évacuées de la zone, selon les autorités.

A la mi-journée, l'incendie était contrôlé. Les télévisions ont montré un immense nuage de fumée noire s'élevant du lieu de l'explosion, qui s'est étendu sur des dizaines de kilomètres jusqu'à la ville de Puebla, capitale de l'Etat, à 32 kilomètres de là.

Selon des témoignages d'habitants, des bandes criminelles actives dans la région de San Martin Texmelucan percent régulièrement les oléoducs pour prélever du pétrole qu'elles vendent ensuite aux conducteurs de camions circulant sur les routes de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *