Risque de tension entre Corée du sud et Corée du Nord en raison d’un Arbre de Noël illuminé

International + vidéo actualité –

Les soldats sud-coréens sont sur leurs gardes pour protéger leur arbre de Noël illuminé.

SEOUL — L'arbre de Noël illuminé de la corée du sud est un risque de tensions avec la corée du nord.

Des soldats sud-coréens protégeaient mardi soir une arbre de Noël illuminé, situé côté Corée du Sud mais tout proche de la ligne de démarcation avec la Corée du Nord, qui pourrait devenir un nouveau sujet de tension entre les deux voisins.

Un groupe religieux a allumé mardi soir, pour la première fois depuis sept ans, des guirlandes électriques dessinant la forme d'un grand arbre de Noël, au sommet d'une colline contrôlée par l'armée sud-coréenne, à trois kilomètres de la ligne de démarcation entre les deux corées et à portée de tirs des soldats nord-coréens.

"Des soldats maintiennent le degré d'alerte le plus élevé autour de la colline", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense.

"Nos motivations sont purement religieuses", a déclaré à l'AFP le pasteur Koh Young-Yong, ajoutant que la cérémonie avait attiré quelque 300 personnes.

Les deux Corées ont conclu un accord en 2004 pour cesser les exercices de propagandes officiels près de leur ligne de démarcation et le Sud avait accepté de ne plus allumer cet immense arbre de Noël.

Le Nord accuse le Sud d'allumer des lampions de Noël près de la démarcation pour encourager des idées religieuses parmi ses soldats et sa population.

Mais Séoul a repris quelques activités de propagande à la ligne de démarcation, après le torpillage d'une corvette sud-coréenne en mars 2010 et le bombardement de l'île sud-coréenne de Yeonpyeong par Pyongyang le mois dernier.

L'allumage des guirlandes s'est déroulé mardi soir, au lendemain d'une journée de grandes tensions dans la péninsule coréenne, en raison de manoeuvres militaires entreprises par Séoul sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong.

La Corée du Nord avait menacé son voisin "d'un désastre" mais a finalement renoncé à des représailles, estimant qu'elle "n'en ressent(ait) pas le besoin".

Séoul a également réinstallé près de la ligne de démarcation des haut-parleurs, tournés vers le Nord, qui délivrent des messages de propagande, mais sans les mettre en marche. Pyongyang a prévenu qu'il tirerait dessus dès qu'ils seraient allumés. Source texte: AFP

La Corée du Nord a menacé d'ouvrir le feu sur les enceintes si elles sont allumées, et aussi des dépliants sont remis en liberté à des endroits.

Selon The Times "Of Malta dans l'article South Korean soldiers on guard to protect Christmas tree"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *