De l’héroïne gratuite pour les détenus des pénitenciers fédéraux ?

Actualité – Canada- Québec

Prisons – Des pistolets avec ça ? 

Les détenus des pénitenciers fédéraux pourraient bien avoir droit à de l’héroïne gratuite si les recommandations d’un groupe de députés étaient adoptées.

Le gouvernement n'est par contre pas très chaud à cette idée. Loin de là.

Le Comité permanent de la sécurité publique et nationale des Communes a récemment déposé un rapport lançant un appel au «moindre mal», qui suggère entre autres d’améliorer l’accès aux drogues illicites et aux seringues dans les pénitenciers.

«Nous ne sommes pas entrés dans les détails», a indiqué le député libéral Mark Holland, pressé sur les intentions de son parti devant la possibilité d’instaurer des programmes d’échange de seringues ou même d’injection supervisée.

«Nous disons simplement au gouvernement qu’il doit en faire plus.» «Nous sommes aux prises avec un énorme problème de maladies infectieuses dans nos prisons», a plaidé M. Holland en entrevue à l’Agence QMI.

La Fédération canadienne des contribuables est d’avis qu’adopter une telle mesure serait une erreur.

«Si les détenus faisaient entrer des mitraillettes dans les prisons, leur donnerait-on des pistolets sous prétexte que c’est moins dangereux?» a demandé le porte-parole Derek Fildebrant.

La Fédération s’oppose vivement à ce que l’argent des contribuables serve à fournir aux détenus de la drogue ou du matériel permettant d’en consommer. Rapporte l'Agence QMI via le site Canoë infos pour lire l'intégral.

Tiré de l'article «De la drogue et des seringues pour les détenus?»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *