De l’eau bénite du robinet et le baptême des chevaux

De l'eau bénite du robinet et le baptême des chevauxActualité – Insolite + Vidéo – 

De l'eau bénite livré directement au robinet pour 300.000 habitants ensuite vint le baptême des chevaux.

Ceux qui vivent à Ploiesti, Campina, mais aussi dans d'autres villes de la Roumanie, aujourd'hui, ont pu boire de l'eau sainte directement du robinet. C'est parce que, dans le strict respect de la tradition de l'Epiphanie, l'administration de la gestion du système des eaux Prahova en Roumanie a pensé qu'il serait bien d'appeler un prêtre, même Paltinu pour purifier l'eau du réservoir.

La cérémonie religieuse a été présidée par le Père George Shobalta (photo) en présence des responsables locaux, mais aussi des représentants de la Prahova . L'événement a eu lieu près de l'usine d'eau, qui est précisément le point de départ, pour la population, de l'eau potable.

Aujourd'hui, la commune Pietroşani, a aussi fait le baptême des chevaux pour les rendre sains et résistants à travailler toute l'année. Contrairement aux autres années, quand les croyants sont foulés aux pieds pour prendre une bouteille d'eau bénite aujourd'hui les prêtres du monastère Ghighiu étaient plus de 100 personnes au travail. Rapporte le site Roumain Observatorulph.ro

Le prêtre orthodoxe Zaharia Peres a béni les réservoirs d'eau potable de cette ville de 300.000 habitants, afin que l'ensemble de la population puisse bénéficier de ses pouvoirs miraculeux, a constaté l'AFP.

«La fête de Boboteaza (ndlr: équivalent orthodoxe de l'Épiphanie) apporte la paix spirituelle à tous ceux qui boivent de l'eau bénite», a déclaré le père Peres lors d'une messe, en bénissant les réservoirs et conduits de l'usine de traitement d'eau Bega.

Cette initiative qui a bénéficié du soutien logistique du fournisseur d'eau potable de la ville, la compagnie Aquatim, a fait de nombreux heureux, notamment parmi les personnes âgées.

«Pour moi qui me déplace avec difficulté, c'est extraordinaire d'avoir de l'eau bénite au robinet», a déclaré à l'AFP Mariana Mocanu, 53 ans, qui souffre d'un handicap moteur.

Le baptême de chevaux

Depuis des centaines d'années, le 6 Janvier, où les chrétiens célèbrent l'Epiphanie, les villages Baragan il y a une coutume rarement vu dans d'autres parties du pays: le baptême de chevaux, en Buzau, et plus Smeeni, où les chevaux sont la source de vie pour les ménages nombreuses.

Les jeunes sont venus à l'église à cheval, tous les hameaux du village Smeeni. Après que le prêtre a fini le travail à l'autel, sortit pour sanctifier l'eau pour les gens avec le faisceau de basilic, aspergé de les animaux. selon le Adevarul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *