Julian Assange pourrait faire face à la peine de mort aux Etats-Unis

Julian Assange pourrait faire face à la peine de mort aux Etats-UnisActualité International-

Wikileaks, Julian Assange –

Extradition 

Les avocats du fondateur de Wikileaks, Julian Assange ont déclaré qu'ils craignent qu'il pourrait faire face à l'exécution aux États-Unis s'il est extradé vers la Suède.

Le dénonciateur de 39 ans est recherché par les autorités suédoises sur les revendications avoir agressé sexuellement deux femmes lors d'une visite à Stockholm en août.

Mais son équipe de défense crois qu'il y a un «risque réel», il pourrait être extradé aux États-Unis, où il pourrait être détenu à la prison de Guantanamo Bay ou même la peine de mort. suite»»» Daily Mail (traduit en français)

AFP

La justice britannique examinera début février la demande d'extradition de Julian Assange formulée par la Suède, une étape importante mais probablement non décisive dans le long parcours judiciaire du fondateur du site WikiLeaks, qui dispose de nombreuses possibilités de recours.

Quittant pour quelque heures le manoir anglais où il est en résidence surveillée, l'Australien s'est vu signifier mardi matin par un juge du tribunal londonien que la justice se prononcerait les 7 et 8 février sur la requête de Stockholm. Si elle était acceptée, cette extradition pourrait toutefois prendre plusieurs mois, en raison des nombreux appels possibles.

Mais ses défenseurs craignent qu'une éventuelle extradition vers la Suède n'ouvre la voie à une extradition vers les Etats-Unis, où il fait figure pour certains d'ennemi public numéro un depuis la publication de ces documents confidentiels. M. Assange avait déclaré récemment qu'il avait "de fortes chances" d'être tué en prison s'il était incarcéré outre-Atlantique. selon l'AFP pour plus d'infos

Capture d'image Daily Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *