Une dame âgée humiliée lors d'une fouille par palpation à l'aéroport de Calgary

Une dame âgée humiliée lors d'une fouille par palpation à l'aéroport de CalgaryActualité – Insolite-

CALGARY – Une femme de 82 ans dit qu'elle a été humiliée par la sécurité de l'aéroport qui l'obligeait à révéler sa prothèse de gel au cours d'une récente fouille par palpation à l'aéroport de Calgary.

La femme réclame que les autorités de l’aéroport international de Calgary lui présentent des excuses, pour avoir subi une fouille qu’elle estime humiliante.

Elizabeth Strecker, avait décollé de Calgary à Abbotsford, en Colombie-Britannique après avoir rendu visite à ses enfants la semaine dernière. Elle devait prendre l’avion le 4 janvier pour retourner chez elle à Abbotsford, en Colombie britannique, lorsque les agents de sécurité l’ont interpellée. Rapporte CTV Calgary

On lui a alors demandé de subir un scanner corporel. «Un homme m’a demandé si j’avais sur moi des gels ou des liquides et j’ai répondu non», a expliqué Mme Strecker. Or, celle-ci a déjà subi une mastectomie à la suite d’un cancer il y a cinq ans et porte depuis une prothèse mammaire contenant du gel. Lorsqu’elle a par la suite expliqué la situation à l’agent de sécurité, elle a alors été accusée d’avoir délibérément menti.

Bien que Strecker dit que la palpation est intrusive, elle est particulièrement préoccupé par l'accusation selon laquelle elle aurait menti à la sécurité.

«Ils ont crié à une femme de 82 ans comme si j'étais un bébé, dit-elle, notant que d'être décrit comme" une menteuse est quelque chose de vraiment inquiétant.

«C'était terriblement humiliant et embarrassant pour moi. Je suis une femme de 82 ans, pas une terroriste», a t-elle déclaré interviewà CTV en Colombie-Britannique

Durant le scanner corporel, on a ensuite demandé à Mme Strecker de lever les bras en l’air, chose qu’elle n’est plus capable de faire. « Je leur ai expliqué que je ne pouvais pas lever le bras gauche au-dessus de ma tête. L’agent de sécurité m’a dit que je devais le faire quand même, alors je l’ai soulevé à l’aide de mon bras droit. Mais l’agent a dit que je ne devais pas faire ça, parce qu’il fallait avoir les deux bras en l’air en même temps. Alors, je me suis mise à pleurer », a-t-elle raconté. Lorsque les agents de sécurité ont constaté qu’elle portait une prothèse mammaire, ils l’ont finalement laissée monter à bord de l’avion.

Un fait inacceptable

Le ministre des Transports Chuck Strahl a déclaré cette semaine que le scénario "est tout à fait inacceptable."

Les voyageurs à l'aéroport international de Calgary sont choqués par l'incident.

CTV a reçu plusieurs courriels de voyageurs qui disent que les agents de sécurité Calgary sont parmi les plus agressifs qu'ils ont vu.

L'autorité aéroportuaire de Calgary n'a pas pu confirmer ou de nier cela, en disant qu'il ne garde aucune trace de ces plaintes

L'ACSTA a lancé une enquête sur le traitement de Strecker. Ils ont examiné de bandes vidéo et parlé à quelques-uns des agents de contrôle qui ont travaillé ce jour-là.

L'ACSTA s'est excusé, mais n'a pas encore à Mme Strecker

Le porte-parole de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, Mathieu Larocque, a indiqué qu’une enquête était en cours. « Nous allons parler avec la passagère et les agents de sécurité. Nous allons regarder la vidéo des événements et nous en tirerons des conclusions qui seront suivies par des actions », a-t-il déclaré. Selon Canoë infos  Image: Capture d'écran Opinion Airways

Woman, 82, "humiliated' by airport security"  CTV  (français)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *