«Chaos absolu» Protestations au Caire tournent à la violence

«Chaos absolu» Protestations au Caire tournent à la violenceInternational- Egypte + Vidéo –

Tahrir Square, l'épicentre des manifestations –

Al Jazeera rapporte La population anti-gouvernement manifestent dans la violence

Des affrontements ont éclaté entre manifestants pro et anti-gouvernement dans la capitale égyptienne du Caire.

Les manifestants des deux côtés ont jeté des pierres les uns les autres dans Tahrir Square, l'épicentre des manifestations de l'opposition en cours contre le président Hosni Moubarak pour les neuf derniers jours.

Al Jazeera des correspondants, rapportent la scène, a déclaré que plus de 500 personnes avaient été blessées dans les affrontements de mercredi, qui continuent de faire rage.

Plus tôt, selon des témoins les milliers de partisans militaires autorisés pro Moubarak, armés de bâtons et de couteaux, sont entrer dans la place. Les groupes d'opposition a déclaré M. Moubarak avait envoyé des nervis chargés de réprimer les manifestations anti-gouvernementales.

Un de nos correspondants, rapporte que l'armée semble être debout et facilite les affrontements. Les derniers rapports indiquent que le centre de la place est encore sous le contrôle des manifestants, malgré que les partisans pro-Moubarak gagnent du terrain.

«Chaos absolu»

Des témoins ont également déclaré que les partisans pro-Moubarak traînaient loin des manifestants qu'ils avaient réussi à saisir et de les remettre aux forces de sécurité.

Salma Eltarzi, un manifestant anti-gouvernement, a déclaré à Al Jazeera, il y avait des centaines de blessés.

"Il n'y a pas d'ambulances en vue, et tout ce que nous utilisons est Dettol, dit-elle. "Nous sommes tous tellement peur."

Aisha Hussein, une infirmière, a dit des dizaines de personnes ont été soignées dans une clinique de fortune dans une mosquée près de la place.

Elle a décrit une scène de "chaos absolu», alors que les manifestants ont commencé à affluer dans la clinique.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *