Place Tahrir au Caire, un caméraman de Radio-Canada violemment battu

Place Tahrir au Caire, un caméraman de Radio-Canada violemment battuMONTREAL — Selon l’Agence France-Presse l'armée égyptienne est intervenue mercredi place Tahrir au Caire, coeur de la contestation, pour exfiltrer de la foule en colère un caméraman de la télévision publique Radio-Canada, sans quoi toute l'équipe "aurait été battue à mort", a raconté l'un des journalistes présents.

Venue avec "une petite caméra clandestine" pour filmer les affrontements entre opposants et partisans du président Hosni Moubarak, l'équipe canadienne avait déjà tourné quelques images lorsque "les gens dans la foule ont commencé à engueuler notre interprète égyptien", a déclaré à Radio-Canada par téléphone le reporter Jean-François Lépine.(Photo)

Après l'intervention de ce dernier, l'équipe a commencé à partir, "jusqu'à ce que quelqu'un, parmi la foule, ne donne un coup de poing en plein visage au caméraman Sylvain Castonguay", a-t-il ajouté, sans préciser si l'agresseur était pro ou anti-Moubarak.

"Une hystérie collective" a ensuite gagné la foule, "ça a été terrible, incontrôlable", a raconté ce journaliste aguerri, qui a couvert de nombreuses zones de conflit en tandem avec M. Castonguay.

"Des dizaines de gens se sont mis à le battre devant nous, on a réussi à le sortir avec l'aide d'autres manifestants sympathiques à notre cause, on a couru, à un moment donné, je les ai perdus et j'ai décidé de demander à l'armée, qui était devant moi, de m'aider", a poursuivi M. Lépine.

"Là ils sont intervenus militairement pour sortir le caméraman. (…) C'est ça qui nous a sauvé la vie parce que sinon, probablement la foule nous aurait battus à mort", a-t-il dit, indiquant que les soldats les avaient finalement raccompagnés à leur hôtel.

suite de l'article «Egypte: l'armée secourt un caméraman canadien violemment battu place Tahrir» AFP

Canadian cameraman severely beaten in Egypt: report

Capture d'écran Photo: Radio-Canada / Sylvain Castonguay 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *