L’Autriche ne veut plus de mendiants dans les rues

L'Autriche ne veut plus de mendiants dans les ruesInternational –

Une nouvelle loi anti-mendicité

Un «prêtre mendiant proteste»

Certaines formes de mendicité sont désormais interdites dans six des neuf provinces autrichiennes après une loi adoptée par la Haute-Autriche est entré en vigueur mardi.

Le gouvernement provincial a accepté plus tôt ce mois-ci à se faire soi-disant plus agressif sur la mendicité professionnelle illégale à partir du 1er Février. Les gens qui vont se faire prendre à mendier sont passibles d'amende et de peine de prison.

La décision fait suite à des règles similaires adoptées dans les parlements provinciaux de la Basse-Autriche, Vienne et en Styrie, tandis que dans le Tyrol et Salzbourg il y a une interdiction générale de la mendicité en général.

Le Parti de la Liberté (FPÖ) fait valoir que ces règlements augmenterait le "sentiment de sécurité» pour les gens et de réduire le taux de criminalité autrichienne.

Les Verts et le curé Wolfgang Pucher (connu sous le nom du «prêtre mendiant») toutefois sont allés devant les tribunaux étant contre la loi anti-mendicité.

Pucher, qui dirige un organisme de bienfaisance pour soutenir les pauvres et les sans-abri dans la ville de Graz Styrie, a déclaré: «Je me demande si c'est légal d'empêcher les pauvres de montrer leur situation lamentable et leur besoin de soutien dans le public, un tribunal doit également savoir, si il y a violation de restriction des droits humains

La province occidentale du Vorarlberg et de la petite province orientale du Burgenland n'ont pas l'intention de mettre en place de telles règles, tandis que les politiciens de Carinthie ont exprimé la volonté d'appuyer sur une loi anti-mendicité.

Le FPÖ et d'autres mouvements de droite affirment que la plupart des mendiants appartiennent à des organisations relié à la criminalité bien organisée d'Europe orientale (EE). Les organisations non gouvernementales ont montré d'immenses efforts dans les dernières années pour empêcher les enfants et les adultes d'être exploitées par des chefs de gangs.

L'Autriche est l'un des pays les plus riches dans le monde, mais les ONG et les chercheurs ont averti que près d'un million des 8,5 millions de personnes vivant ensemble dans le pays sont menacés par la pauvreté. 6% des Autrichiens sont classés comme pauvres. Des études ont également montré que le nombre d'enfants pauvres est en hausse.

Source: Austrian Times

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *