Un ancien détenu qui a souffert d’une érection permanente, poursuit les patrons d’une prison pour impuissance sexuelle

Un ancien détenu qui a souffert d'une érection permanente, poursuit les patrons d'une prison pour impuissance sexuelle Insolite-

Le priapisme –

L'ex-prisonnier a soulevé de graves allégations contre la prison régionale de Berne, parce qu'il lui a été refusé une urgence médicale, par le gardien qui était en service, maintenant, il souffre d'impuissance.

Le 21 Octobre 2010 il lui a été administré un médicament connu pour ces effets secondaires et une érection permanente est apparue.

Érection permanente

L'ancien prisonnier de la prison à Berne, en Suisse, prétendant que leur négligence l'on amené à souffrir d'impuissance. Hans Baumann, 46 ans, a dit que les gardiens se moquaient de lui quand il demanda de l'aide médicale souffrant de priapisme (érection permanente) qui l'a laissé à l'agonie. Il dit maintenant que, depuis l'incident, il n'est plus en mesure de maintenir une érection.

Tordu de douleur sur le sol

"Rien ne fonctionne plus», affirme Baumann dans les documents juridiques.«J'avais tellement de mal. J'ai sonné sur la cloche d'urgence, mais personne ne m'a aidé. J'ai seulement eu droit de voir le médecin un jour plus tard, at-il ajouté.

La direction de la prison

Derrière ces allégations et en raison de la procédure en cours, la directrice de la prison Marlise Pfander ne peut s'exprimer, mais seulement en général a dit: « Les soins médicaux sont offert en dehors de visites médicales régulières et psychiatriques, il y a un service de santé de nuit et un garde est disponible.

Les documents

Le fait est que la fonction du tissu érectile chez Baumann n'a pas pu être sauvé, quand il a été admis le lundi suivant . «En tant que dernier recours est de penser à l'implantation d'une prothèse pénienne," il est dit dans le rapport médical, que Hans Baumann.veut obtenir une indemnisation d'un tribunal d'indemnisation, pour couvrir les coûts.»

Le priapisme ou érection permanente

Ces «érections permanentes» sont malheureusement souvent un sujet tabou», explique l'urologue Cyrill Rentsch, Hôpital universitaire de Bâle,la congestion dans le pénis, est souvent un effet secondaire des médicaments, est très douloureux et peut se prolonger quelques heures seulement après laisse une lésion du tissu érectile. Cette grave dysfonction érectile pourrait en être le résultat.

Complications

Les complications potentielles incluent l'ischémie, la coagulation du sang retenu dans le pénis (thrombose) et l'endommagement des vaisseaux sanguins du pénis qui peut avoir comme conséquence une fonction érectile diminuée ou une impuissance. Dans les cas sérieux, la gangrène peut survenir et au pire rendre nécessaire la castration ou l'ablation du pénis.réf Wikipédia

Traitement

Il faut immédiatement consulter un médecin si une érection se prolonge au-delà de quatre heures. Généralement, on dirige le malade vers les urgences. La thérapie à ce stade consiste à aspirer le sang du corps caverneux sous anesthésie locale. Si cela ne suffit pas, on peut pratiquer des injections de pseudoéphédrine pour y aider. Tout cela ne peut être exécuté que par un urologue expérimenté, le patient restant constamment sous contrôle hémodynamique, car la pseudoéphédrine peut provoquer hypertension et bradycardie.réf Wikipédia

20min.ch   Austrian Times   Wikipédia

Source Image: bibliothèque multimédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *