Toronto: Le Parc Bluffer aux prises avec des coyotes

Toronto: Le Parc Bluffer aux prises avec des coyotesInsolite-

Des braves bénévoles –

Scarborough – Des bénévoles au secours des chats sauvages, aussi doux que les dometiques.

Des coyotes continuent leurs attaques contre les chats sauvages au parc Bluffers, et à des animaux de compagnie 

Il faut un dévouement incroyable à passer des nuits glaciales essayer d'empêcher les coyotes qui font la fête sur les chats sauvages.

Pendant deux semaines, les bénévoles ont bravé les vents froids et implacables à monter la garde sur la colonie de chats sauvages au "Bluffers Park", qui sont assiégés par les coyotes qui vivent le long du lac Ontario.

Armés de sifflets, des bâtons et des lampes de poche, ils ont réussi à repousser les coyotes jusqu'à vendredi soir, quand une autre colonie d'environ 25 chats a été arraché, en plus deux ont été tués plus tôt.

Nous avons signalé la semaine dernière que la nourriture a été placé comme appât près des maisons du littoral de la construction des bénévoles pour les chats de Bluffers, qui n'avaient jamais été inquiétés par les coyotes auparavant.

Ils traquent sans relâche les chats depuis, un certain temps, a déclaré Robert Brydges, qui a fait la plupart des tours de garde durant la nuit.

Brydges est la recherche de gens pour adopter les chats, en disant qu'ils sont habitués aux humains et feraient de bons animaux de compagnie . Un chat a été adoptée jusqu'ici tandis que huit autres ont été placés dans un foyer temporaire, a t-il dit.

Nous étions là depuis une semaine de froid intense les derniers jours a rencontré Judy Wilson, qui est arrivé en fin de journée pour les nourrir et à surveiller jusqu'à 21 heures.

Elle était à peine sorti de sa voiture quand quelques-uns des chats l'a repérée et ont commencé à courir dans sa direction, pas différente de celle des animaux domestiques.

Il est clair que les volontaires – dont certains ont pris en charge les chats depuis de nombreuses années – sont aussi attachés à eux comme la plupart des gens sont à leurs animaux, ce qui explique pourquoi ils continuent à les garder la nuit.

Mais il est peu probable qu'ils vont trouver des maisons à plusieurs ou être en mesure de suivre la veillée indéfiniment, ce qui signifie qu'il n'est qu'une question de temps avant que les coyotes attaquent le reste.Source: The Star


À la fin Janvier la police avisaient les personnes de garder un œil sur leurs enfants et les animaux après qu'un chien a été attaqué par deux coyotes à Scarborough.

Patricia Hornyak dit qu'elle a repoussé deux coyotes après qu'ils ont mordu son Labrador, Choco, sur les oreilles et les pattes. "J'ai attrapé un gros bâton et l'agita à eux et a crié à s'en aller, alors ils sont allés dans la brousse, dit-elle.

L'attaque s'est produite samedi sur la piste Doris McCarthy près du Parc Bluffer dans le chemin Brimley et Kingston Road.

Le Sgt de police de Toronto, Jeremy Hayes a dit: "Nous voulons que tous les parents surveillent de près leurs enfants dans la région", et que le nombre d'attaques de coyote dans la ville est en augmentation, at-il dit. 

Depuis Février, un certain nombre de coyote ont été vu sur les plages et suscite la peur d'après les dires des habitants, qu'un coyote a tué leur Chihuahua.

La ville a dépensé des milliers de dollars pour essayer de piéger les coyotes mais sans succès.

CTV Toronto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *