Des Lego au secours du décrochage scolaire

Des Lego au secours du décrochage scolaireÉducation- décrochage scolaire-

Les écoles à l'échelle mondiale-

La Fondation Lego souhaite permettre à 15 millions d'écoliers, partout sur le globe, de bénéficier d'un programme semblable d'ici 10 ans.

«On a commencé avec les pays émergents, mais l'idée est aussi de travailler en Amérique du Nord et d'être sûr d'apporter ces solutions-là dans les communautés qui sont plus en difficulté», a expliqué Michel Renvillard, qui avait fait le voyage du Danemark exprès pour ce lancement.

Une première au Québec

Une école primaire de Montréal-Nord a trouvé une façon originale de prévenir le décrochage scolaire, en particulier chez les garçons : depuis quelques semaines, deux groupes d'élèves passent beaucoup de temps à y manipuler… des Lego.

«C'est un nouveau pas vers la réussite, en particulier chez les garçons. Les activités pédagogiques de manipulation ont un effet de mobilisation et de motivation chez eux», souligne le directeur du réseau des écoles de Montréal-Nord à la Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île (CSPI), Serge Beaudin, rapporte le Journal de Montréal.

L'école de La Fraternité a procédé, hier après-midi, au lancement d'un projet innovateur pour prévenir le décrochage scolaire dès le primaire.

L'établissement, qui est situé dans un milieu multiethnique et défavorisé, accueille des jeunes à risque de décrocher une fois entrés au secondaire.

En lire plus sur Le «projet Propulsion» …

Une réflexion au sujet de « Des Lego au secours du décrochage scolaire »

  1. Bonjour j'aimerais avoir plus informations en ce qui concerne la fondation lego et comment rejoindre ceci.
     je veux faire participer mes élèves du 1 secondaire ,
    Vous pouvez me rejoindre à école Le Tremplin  tél: 819-840-4337 Mario Corriveau enseignant en sciences technologie sec. 1 et 2.
    Merci de votre attention.

  2. je suis éducatrice spécialisée dans une institution recevant de jeunes adultes autistes. J'ai élaboré une activité LEGO avec eux ayant pour but de travailler la communication – jouer ensemble, échanger les pièces de lego, les chercher ensemble, se faire comprendre, construire ensemble.  Avec un recul de quelques semaines, cette activité leur semble bénéfique : ils tiennent compte de l'autre, du réel, ils manifestent leur besoin de l'autre, pairs, comme professionnels. Alors que l'activite ne pouvait durer que 1/4 heure à ses débuts, aujourd'hui, ils peuvent rester sans se déconcentrer 3/4 heure. les constructions sont deplus en plus élaborées, ils n'hésitent pas à interpeller leurs collègues à l'autre bout de la table pour obtenir une pièce, ainsi que le professionnel présent pour avoir de l'aide : ce qui est un exploit pour ces personnes enfermées dans leur mutisme et leur monde intérieur…dès le début de la semaine , ils parlent de l'activite qui a lieu le jeudi, l'attendant avec impatience…
    je suis donc en quête d'expériences similaires afin d'échanger ainsi que de légo supplémentaires (de base). en effet les légo sont un peu trop chers pour les institutions dont les budgets sont plutot en baisse…
    merci de vos réponses
    AM MORIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *