Trahie par son facebook, une femme mariée se disant «mère célibataire» condamnée à la prison

Trahie par son facebook, une femme mariée se disant «mère célibataire» condamnée à la prisonInsolite-

Plus ou moins insolites les histoires de trahison sur Facebook

Angleterre-

Posant dans une élégante robe blanche et souriante pour la caméra, quoi! la mariée parfaite…

Hazel Cunningham ensuite, affiche les photos de son mariage à la Barbade sur sa page Facebook pour ses amis afin qu'ils la regardent au plus beau jour de sa vie.

Mais, malheureusement pour elle, les enquêteurs du conseil municipal ont également consultées ses photos.

Et ils ont découvert que Cunningham, 47 ans – qui a dit qu'elle était une «mère célibataire», quand elle était en fait, vivant avec son mari pour escroquer les contribuable de milliers de livres pour des demandes d'avantage sociaux.

Elle a prétendu à tort qu'elle avait besoin du soutien du revenu, l'allocation de logement et les avantages fiscaux du conseil en même temps de profiter des vacances en Turquie jusqu'à trois fois par an et un mariage de luxe des Caraïbes.

Un jour moins beau dans sa vie

Le magistrat de la Cour de Folkestone dans le Kent a entendu la cause, qu'elle a fait de fausses déclarations pour recevoir des avantages s'élevant à une moyenne de £ 170 ($275.48) par semaine.

Cunningham, d'Ashford, Kent, a également omis d'informer les autorités de son salaire de maternité de son employeur.

Elle a été condamnée à 120 jours en prison après avoir plaidé coupable à quatre accusations de fausses déclarations et l'un des défaut de notifier un changement de circonstances.
Et elle a été condamnée à rembourser l'argent, un total de près de £ 15,000 ($34030.48).
Elle a également été poursuivi en 2009 pour avoir omis de déclarer qu'elle travaillait tout en affirmant un total de £ 21,000 en prestations d'incapacité, le logement et les avantages fiscaux conseil.

Peter Wood, le directeur du conseil d'arrondissement de Ashford qui avait fait la plainte, a déclaré: «Cette affaire est un nouveau succès pour le conseil qui travaillent sans relâche pour s'assurer que les contribuables honnêtes de l'arrondissement Ashford ne soient pas fraudé. Le message est clair: les personnes qui commettent la fraude aux prestations seront pris ».

Pour déterminer la peine de Cunningham, le magistrat, a déclaré: «Vous avez eu des condamnations antérieures, vous avez menti à l'agent de probation, vous avez refusé votre culpabilité jusqu'à la dernière minute, et vous avez également menti au tribunal.

Un autre cas similaire

L'année dernière, la mère de trois enfants Kim Stokes qui prétendait être une mère célibataire a été pris en défaut après avoir écrit sur Facebook, qu'elle avait un mari.

La femme de 36 ans avait dit au ministère du Travail et des Pensions qu'elle était d'une famille monoparentale, sur le chômage et séparée de son mari.

Mais après que les enquêteurs de fraude ont trouvé des images sur Facebook montrant Stokes, son mari  Richard et leurs enfants profitent des activités de la famille, elle a été traînés devant les tribunaux.

Stokes avait été obligé de payé environ £ 15 000 qu'elle avait reçu en trop pour allocation au logement et les avantages fiscaux du conseil ainsi que le soutien du revenu au cours des deux années précédentes, selon la Cour Telford .

Le juge de district adjoint David Stott avait donné à Stokes, de Telford, Shropshire, une ordonnance de 12 mois à payé dans la communauté.

Daily Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *