Le camouflage de légumes sans mentir aux enfants

Le camouflage de légumes sans mentir aux enfantsCacher ce légume (ou cette légumineuse) que je ne saurais voir

Les coulis de légumes peuvent aussi servir à certains parents à camoufler et ainsi faire passer quelques légumes moins appréciés des petits. Ce n’est peut-être pas toujours une bonne idée.

Lentilles

Lorsque j’étais un jeune enfant, ma mère tentait par tous les moyens de nous faire manger des lentilles à mes soeurs et moi. La plupart du temps sans succès. Les lentilles étaient un nouvel aliment pour moi, c’était donc normal que ce ne soit pas le coup de foudre instantané.

Camouflage

Ma mère eut un jour l’idée de broyer les lentilles et de les incorporer à la sauce tomate pour une lasagne. Évidemment, nous avons posé la question :« C’est quoi les petits trucs bruns dans la sauce? » Et ma mère de répondre : « De la viande hachée. » Quand on est jeune, on croit souvent n’importe quoi.

Mensonge et trahison

Un jour, ma mère avoua son stratagème à mes soeurs et moi. « Ouaaachhhe! », fut notre réaction. Bref, si le but était de nous faire manger des lentilles, c’était raté. Non seulement, je m’étais senti trompé, mais je suis devenu plus méfiant par rapport à ces petits trucs bruns qui apparaissaient dans les sauces. Avec le temps, tout s’est replacé et, aujourd’hui, je peux dire que j’aime les légumineuses, écrit sur son blogue le chef nutristionniste Philippe Grand.

Trucs et astuces

Il y a quelques années, il y a eu une mode encouragée par la parution d’un livre de trucs et astuces pour faire manger des légumes. Dans les faits, cela se résumait essentiellement à une idée : le camouflage! Vos enfants ne veulent pas manger de lentilles? Pas de problèmes, réduisez le tout en purée et incorporez-les dans n’importe quel mets.

Vos enfants n’y verront que du feu… Et c’est justement ça le problème.

Tant que l’enfant ne sait pas qu’il mange l’aliment camouflé, il ne peut pas savoir s’il aime ça ou non. Selon les études, un enfant peut prendre de 5 à 20 essais avant d’accepter un nouvel aliment. La stratégie de camouflage est donc à éviter si l’on désire que l’enfant s’habitue à manger l’aliment en question.

Tiré de l'article «Comment préparer un coulis de légumes» du chef nutritionniste Philippe Grand
(Passeport santé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *