Jean-François Harrisson a tenu des propos confus en cour ce vendredi

Jean-François Harrisson a tenu des propos confus en cour ce vendredi Bizarre : À quoi joue Jean-François Harrisson ? 

Selon Rue Frontenac – En entrant dans le box des accusés, les mains menottées, Jean-François Harrisson a fait sa déclaration habituelle, devenue un leitmotiv.

« Je suis le représentant autorisé de Jean-François Harrisson et en tant que représentant autorisé, je n’ai rien à dire à cette cour », a-t-il dit devant un juge Jean-François Buffoni médusé, qui n’avait encore jamais eu affaire à l’accusé.

« Expliquez-moi ça ? Vous êtes le représentant autorisé de Jean-François Harrisson ? Vous n’êtes pas Jean-François Harrisson ? », a demandé le juge, un peu amusé.

« Je suis le représentant autorisé de Jean-François Harrisson. En tant que représentant de Jean-François Harrisson, je n’ai rien à dire à cette cour », a simplement répété, après une hésitation, le comédien, qui demandait pourtant sa liberté.

« Euh, intéressant. On vous écoute. On va essayer de démêler cet imbroglio », a alors répondu, sourire en coin, l’honorable juge Buffoni, en se tournant vers le procureur de la Couronne, Me Pierre Labrie.

Fait à noter, aucun supporteur de Jean-François Harrisson ne se trouvait dans la salle contrairement à ses comparutions passées. En revanche, les constables spéciaux avaient prévenu le coup et le comédien a comparu en présence de trois d’entre eux, en plus de deux agents de la paix en services correctionnels.

Lors de l’enquête sur cautionnement du comédien, l’un de ses amis s’était en effet levé d’un bond, en brandissant une liasse de 1000 $ en pleine salle d’audience. Puis, à l’issue d’une comparution ultérieure, le même individu avait fait des esclandres dans le corridor, contraignant la procureure de la Couronne, Me Anne Gauvin, à se réfugier dans un parloir alors qu’elle s’adressait aux médias. L’homme avait aussitôt été empoigné par les constables spéciaux qui l’avaient expulsé manu militari du palais de justice.

Source: Rue Frontenac plus d'infos

Commentaire

Que pensez de ce comportement bizarre? Veut-il passer pour un homme malade ou est-il vraiment malade ?

Une réflexion au sujet de « Jean-François Harrisson a tenu des propos confus en cour ce vendredi »

  1. mrs poirier je vous demande votre etre  pour des incident qui est arriver je gardais une personne agée je les ospitaliser pour des exament  mil lui ont donner un cabaret pour son souper  et il se sont tronper de caret et elle sait etoufer avec  une carrote les infirmieres nont pas pu lui enlever et une infirmiere la intuber et lui as perforer un poumont elle est déceder 12 jour apret au bout de son sang  et il ont camoufler cette incident j,ai toute faite pour regler ca et il  il ce sont arrenger que ge ner pas plus faire en disand   3 ans apret je ne pouvait plus faire  appeler moi si possible  a se sujet je croit que sest comme un meutre persont a ete accuser pour cela tel;450566 0373

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *