Plusieurs personnes mortes électrocutées au Carnaval de Rio

Plusieurs personnes mortes électrocutées au Carnaval de RioActualité Internationale – Vidéo – drame

La fête brésilienne a tourné au tragique –

RIO DE JANEIRO — La fête a tourné au drame dimanche soir dans une petite ville du sud-est du Brésil quand au moins 16 personnes ont été électrocutées par la chute d'un câble à haute tension sur un char de carnaval.

L'accident s'est produit tard dimanche dans la petite ville de Bandeira do Sul, dans l'Etat du Minas Gerais, une localité de cinq mille habitants, a indiqué un porte-parole de la mairie à l'AFP. Quand le câble s'est rompu, il a touché un char transportant un orchestre.

Plusieurs morts et blessés

"Nous savons que seize personnes ont trouvé la mort mais pour le moment nous n'avons pas de confirmation officielle sur le nombre exact de blessés parce qu'ils ont été transportés dans les hôpitaux des villes voisines", a précisé le porte-parole de la mairie de Bandeira do Sul.

Dans le communiqué publié par le Service des incendies à environ 22h le dimanche, 16 personnes ont été tuées et 50 autres blessées.

La majorité a été transportée à l'hôpital de la ville voisine de Poços de Caldas. L'administration de cet hôpital a indiqué à l'AFP qu'elle diffuserait un communiqué sur leur état à la mi-journée (15H00 GMT).

Le maire déclare trois jours de deuil après la mort tragique au pré-carnaval

"J'ai vu des gens qui avaient des convulsions, d'autres qui s'évanouissaient et d'autres avec la chair à vif (…), j'ai essayé d'aider comme je le pouvais mais dans certains cas il n'y avait plus rien à faire", a déclaré un avocat de 41 ans et ex-policier, Luiz Roberto da Silva, au quotidien Estado de Minas. Le maire a déclaré trois jours de deuil national toujours selon le Estado de Mineras

(voir un dossier complet sur Estado de Mineras (fr))

"Ca a été une catastrophe. Il y avait beaucoup de gens sur le char et nous ne savons pas encore le nombre exact de morts ni de blessés, graves ou légers," a déclaré au journal Globo José Balducci, un responsable régional des questions de santé.

Juste après l'accident le courant a été coupé dans toute la ville pour éviter toute nouvelle tragédie.  Suite  Texte AFP ou Traduire la source princiale Globo en français plus de détails

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *