La ville de Genève lance des camps de vacances pour enfants trop gros

La ville de Genève lance des camps de vacances pour enfants trop grosSanté International – Les enfants obèses

Vraie bonne idée ou concept saugrenu?

De plus en plus d'enfants genevois sont trop gros, le Secteur vacances du Département de l'instruction publique (DIP), en accord avec le service santé de la jeunesse, lance les camps «Surpoids? Fourchette et baskets», qui sont des colonies de vacances pour enfants en surcharge pondérale selon le matin.ch.

Mais pourquoi une telle initiative?

Ces camps ne proposent pas aux parents d'envoyer leurs enfants à la montagne pour leur faire perdre du poids, mais leur offrent plutôt les services d'experts, afin de leur apporter une éducation alimentaire.

«Il ne s'agit pas de les faire maigrir. Nous allons les emmener à la découverte des aliments, les encourager à apprivoiser les goûts.

Leur faire comprendre en quoi consiste une assiette équilibrée et surtout les aider à repérer les aliments à risque», explique Christine Batelaan, diététicienne au service santé de la jeunesse.

Quel impact sur les enfants?

L'idée de ces colonies est séduisante et originale. Mais réunir une bande d'enfants en surpoids, souvent malheureux de leur état ou tout simplement réticents à ce genre d'activité ne pourrait-elle pas s'avérer être une initiative contre-productive?

«C'est au contraire une très bonne idée», souligne Inès Danville-Sapino, pédopsychiatre installée à Genève. L'experte explique sur le site le matin.ch pour plus d'infos

Image symbolique, bibliothèque multimédia / Capture / Texte original de Winnie Covo –Le Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *