Joe Dassin… mon père

Joe Dassin... mon père L'album Dassin symphonique –

On chante et on apprend du Joe Dassin dans les écoles en France.

Trente ans après la mort de leur célèbre père, les fils de Joe Dassin, Julien et Jonathan, veillent à ce que sa mémoire demeure bien vivante.

La tâche leur est facilitée par le fait que sa musique est encore réclamée partout dans le monde. Ainsi, 500 000 albums de Joe Dassin se vendent chaque année, et ce, depuis son départ.

Dans une entrevue téléphonique avec le Journal de Montréal, directement de Paris, son fils Julien, qui avait six mois lorsque son célèbre père a été victime d'une crise cardiaque fatale lors d'un voyage à Tahiti, parle de cet homme qu'il a connu par le souvenir de ceux qui l'ont aimé et respecté.

Lorsqu'on lui demande de nous décrire ce père dont il entend parler pratiquement chaque jour par de nombreux fans, même des jeunes, Julien Dassin est très touchant.

«On chante et on apprend du Joe Dassin dans les écoles en France. Les chansons de mon père résistent au temps parce que les gens sentent qu'il chantait avec son coeur. D'ailleurs, le plus bel hommage que les gens peuvent lui rendre c'est de ne jamais laisser mourir sa musique.»

«Mon père était un homme humble. Il paraît qu'il ne comprenait pas vraiment pourquoi il était si populaire et comment se faisait-il que lui était reconnu dans la rue, mais pas un prix Nobel. Il était un homme simple».

Et il ajoute : «un homme comme lui n'aurait sûrement pas aimé la surmédiatisation du mot vedette d'aujourd'hui. Au fait, actuellement, même celui qui n'est pas vedette se comporte en star. Le mot vedette ne veut presque plus rien dire dans de telles circonstances.»

Les fils Dassin, (son frère Jonathan a 32 ans), veillent donc à ce que tous les projets impliquant la musique et l'oeuvre de leur père respectent sa mémoire.

«On se demande toujours : aurait-il voulu vraiment cela ? C'est pourquoi nous acceptons plusieurs musiques de films, de spectacles. Actuellement en France, un show lui rend hommage et connaît beaucoup de succès.

Cet album symphonique nous tient particulièrement à coeur, car nous ne voulions pas répéter ce qui avait déjà été fait. Et réentendre ses plus grands succès avec les musiciens d'un des plus grands orchestres au monde, c'est sans l'ombre d'un doute respecter son parcours», affirme Julien Dassin. Extrait du Journal de Montréal


L’album souvenir, un coffret de trois cd réunissant 59 titres. La nostalgie est au rendez-vous avec « Guantanamera », « L’Amérique », « Le petit pain au chocolat », « Ça m’avance { quoi ? », « Les Champs-Élysées », « Le moustique », « Le jardin du Luxembourg » et de nombreuses autres pièces qu’on ne se lasse pas d’entendre ! Ce coffret de collection est offert en édition limitée.

source: Québec Spot Média 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *