Le Japon savait que la construction de réacteurs nucléaires dans une zone sismique avait de «graves lacunes»

International + Vidéo-

Les tremblements de terre étaient plus forts que les réacteurs dans chaque cas.
Le Japon savait que la construction de réacteurs nucléaires dans une zone sismique avait de «graves lacunes»Le Japon avait été mis en garde il y a trois ans que la construction de réacteurs nucléaires dans une zone sismique risquait de "catastrophe nucléaire".

Le professeur Katsuhiko Ishibashi l'université de Kobe a donné l'alerte en 2007, il a quitté un groupe de sécurité de l'industrie.

Il a décrit les plans de sécurité pour le Japon de 55 réacteurs nucléaires, a présenté en 2006, ayant de «graves lacunes» et a déclaré que les tremblements avait eu lieu près de trois centrales nucléaires entre 2005 et 2007.

Dans chaque cas, les tremblements de terre étaient plus forts que les réacteurs qui ont été conçus pour résister. 

Il dit alors: ". Si des mesures radicales ne sont pas prises dès maintenant pour réduire la vulnérabilité des centrales nucléaires aux tremblements de terre, le Japon pourrait connaître une véritable catastrophe nucléaire" tremblement de terre de vendredi est le plus puissant du Japon a enregistré, en ajoutant aux préoccupations sur la localisation des centrales nucléaires en l'un des plus instables du monde des zones sismiques.

Le Japon dispose de 55 réacteurs dans 17 sites dans le cadre de ses efforts pour réduire sa dépendance sur les importations d'énergie étrangères. La nuit dernière, il y avait des préoccupations au sujet de neuf des réacteurs. Entre-temps, le secrétaire à l'Énergie Chris Huhne a ordonné hier un rapport sur les implications de sa décision de soutenir une expansion de l'énergie nucléaire de Grande-Bretagne.

Il a dit: "J'ai demandé à l'inspecteur en chef du nucléaire, le Dr Mike Weightman, pour un rapport complet sur les implications de la situation au Japon et aux leçons à tirer."

Comme les détails de la crise nucléaire du Japon ont émergé, Greenpeace a averti que la situation a souligné que l'énergie nucléaire a toujours été vulnérables à la combinaison mortelle de l'erreur humaine, défaillance de la conception et de catastrophes naturelles. Rapporte le Daily Epress (Voir la nouvelle en vidéo)  (traduire le Daily Epress en français)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *