Marathon Boy: Le plus jeune marathonien en Inde

Insolite + Vidéo – 

Une histoire simple qui devient une source d'inspiration et une controverse –

Une histoire simple qui devient une source d'inspiration et une controverse -Un résultat extraordinaire d'une histoire dramatique, mais vraie d'un enfant arraché à la misère d'un bidonville sème la controverse-

Documentaire racontant l'histoire du plus jeune coureur du marathon en Inde, Budhia Singh . À l'âge de quatre ans, il est arraché à la misère d'un bidonville indien par son entraîneur de judo Biranchi Das.

L'espoir d'un petit garçon et son entraîneur qui s'unissent pour poursuivre un rêve dans un monde impitoyable –

Cette histoire montre le côté sombre de l'humanité et la complexité de la société indienne, qui lutte pour venir à bout avec les réalités des bidonvilles, la pauvreté écrasante, le crime organisé et la corruption de l'Etat.

Cette histoire: Un dilemme moral, qui soulève le débat éthique et juridique. Source en anglais BBC

(cette page a été traduite en français avec l'aide de l'outil Google) Image: capture d'écran

L'histoire de Budhia Singh, un garçon qui à l'âge de quatre ans,  avait participé au marathon de l'Orissa, maintenant un documentaire intitulé Marathon Boy fait par Gemma Atwal, aura sa première nord-américaine dans la section compétition documentaire du 10e Festival du Film de Tribeca (FFT). Selon Indian Television

Né en 2002 dans l'état d'Orissa, Budhia Singh est un jeune coureur indien devenu une célébrité mondiale grâce à ses capacités phénoménales.

Surnommé « le Forrest Gump indien »

il a battu en mai 2006 un record mondial, engagé sur une course de 70 km, il en a parcouru 65 en 7 heures sans pouvoir s'abreuver, avant de s'effondrer en syncope totalement exténué. S'opposant aux organisateurs de la course, une médecin militaire indienne a sauvé le garçon en le faisant hospitaliser. Le 6 juin 2007, il aurait participé à une marche de 500 km entre Bhubaneswar et Calcutta.

Orphelin de père, il avait été vendu pour 15$ par sa mère, puis recueilli par un propriétaire d'une école de Judo. Celui-ci remarqua ses exceptionnelles capacités d'endurance. Par la suite il l'adopta, tout en restant son entraîneur et « manager ».

De nombreux médecins jugent cet entraînement inadapté pour son âge et une maltraitance à l'enfant. On reproche à l'entraîneur de l'utiliser pour des grands shows rémunérateurs. Wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *