Un «charlatan», autoproclamé «médecin autodidacte, a joué à la roulette russe avec la santé des patients

Un «charlatan», autoproclamé «médecin autodidacte, a joué à la roulette russe avec la santé des patientsInsolite + Vidéo

Un soi-disant médecin pratiquait l'apithérapie

Un apiculteur de 55 ans soignant des personnes atteintes de sclérose en plaques, du sida, de la maladie d'Alzheimer ou de Parkinson notamment par des piqûres d'abeilles, a été condamné lundi dans la Loire à six mois de prison avec sursis pour exercice illégal de la médecine.

Apithérapeute ou apipuncteur

Bernard Nicollet, qui se définit lui-même comme «apithérapeute ou apipuncteur», doit régler un euro symbolique de dommages et intérêts à l'Ordre des médecins, seule partie civile au procès au tribunal correctionnel de Roanne (Loire).

Ce dernier a suivi la principale réquisition du procureur, qui a qualifié le prévenu de «charlatan», de «médecin autodidacte, autoproclamé, qui a joué à la roulette russe avec la santé des patients», tout en demandant six mois d'emprisonnement et 10 à 15 000 euros d'amende.

Installé au Cergne (Loire), le prévenu, qui se présentait sur son site internet vêtu d'une blouse blanche et équipé d'un stéthoscope (vidéo), utilisait ses propres abeilles pour piquer ses «patients» au niveau des points d'acupuncture. Extrait du Journal de Québec (AFP)

Une réflexion au sujet de « Un «charlatan», autoproclamé «médecin autodidacte, a joué à la roulette russe avec la santé des patients »

  1. Pas un seul des patients ne s'est constitué partie civile alors qu'une commission rogatoire de grande envergure a eu lieu en France.  C'est étonnant de voir comment les laboratoires s'y prennent pour faire tomber des têtes en utilisant le conseil de l'ordre des médecins pour qu'une plainte aboutisse à une reconnaissance de "médecine illégale". Ainsi, plus de concurrent pour des médicaments qui eux sont vendus à prix d'or.
    Ce qui est dommageable pour les malades dans cette histoire, c'est l'interprétation qui en a été faite. Je ne me suis jamais autoproclamé médecin et je mets au défi quiconque trouvera un tel propos de ma part.
    Aujourd'hui, on a besoin de sensationnel et de méchanceté sous toutes ses coutures. Ce que la médecine n'aura jamais fait en attendant c'est de se pencher sur les résultats obtenus mais tel n'était pas l'enjeu du procès puisqu'il portait sur l'unique et subtile interrogation:
    Bernard NICOLLET est-il coupable d'exercice illégal de médecine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *