Interdit d’entrée dans sa pharmacie: Une propriétaire pharmacienne aurait pratiqué sous l’effet de l’alcool

Une démarche chambranlante et de la difficulté à parler et à écrire –

Interdit d'entrée dans sa pharmacie: Une propriétaire pharmacienne aurait pratiqué sous l'effet de l'alcoolDepuis quelques semaines, une pharmacienne de Sherbrooke n'a plus le droit de mettre les pieds dans sa pharmacie ni de parler aux employés.

Le Conseil de discipline de l'Ordre des pharmaciens a décidé de sévir auprès de cette pharmacienne qui aurait bu au travail en plus d'avoir bousculé une employée.

À plusieurs reprises-

Les premiers faits reprochés à Valérie Courchesne remontent au mois de décembre 2009.

Elle s'était présentée le 6 décembre à la pharmacie «alors qu'elle présentait une forte odeur éthylique, une démarche chambranlante et de la difficulté à parler et à écrire», peut-on lire dans la décision du conseil.

Le manège s'est répété le 24 janvier suivant. À ce moment, elle aurait même tenu des propos blessants à l'endroit des clients. Finalement, le 9 mai dernier, elle aurait pratiqué sous l'effet de l'alcool et avait même de la difficulté à faire son travail notamment en consultant le logiciel.

La dame avait alors des propos incohérents et confus.

Cette même journée, elle a saisi une employée par le bras en l'invectivant d'injures. Elle l'aurait également bousculée à la vue du public qui avait libre accès à la pharmacie.

Reconnue coupable

Lorsque le syndic a tenté de la rejoindre, elle lui a raccroché au nez à trois reprises. Elle n'a pas voulu lui parler malgré les nombreux messages vocaux laissés à son domicile.

Après ces frasques, elle a été reconnue coupable en juillet dernier. suite à la source de ce texte du Journal de Montréal pour lire plus de détails

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *