Silvio Berlusconi: je n’ai jamais été condamné», s’est-il vanté

Il s'est comparé au controversé socialiste Bettino Craxie

Silvio Berlusconi: je n'ai jamais été condamné», s'est-il vantéLe chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi s'est livré à un des shows dont il a le secret samedi en annonçant devant ses partisans réunis pour un congrès à Rome qu'il vivra jusqu'à 120 ans.

Il s'est comparé à l'ex-Premier ministre socialiste Bettino Craxi affirmant que celui-ci fut accusé «de tous les méfaits, d'avoir accumulé des richesses» par une «magistrature imprégnée d'idées de gauche» avant d'être réhabilité.

«Cela fait 17 ans que la magistrature tente de m'éliminer mais je suis encore ici et je n'ai jamais été condamné», s'est-il vanté.

Le premier ministre M. Berlusconi fait actuellement l'objet de trois procès, affaires Mills (corruption de témoin), Mediaset (fraude fiscale) et le Rubygate où il est accusé de recours à la prostitution de mineure.

En outre, il est convoqué à une série d'audiences préliminaires devant déterminer s'il doit être jugé dans l'affaire Mediatrade (abus de confiance).

«103 enquêtes, plus de 1 000 magistrats se sont occupés de moi, 2.565 audiences (…) Et ils ont le courage de remplir l'Italie de panneaux qui disent: «Silvio accepte de te faire juger» », a-t-il protesté.

 Plaisanterie sa "part d'homosexualité"

À la fin de son discours, à un militant qui lui criait: «tu es beau tu es beau !», il a répondu en blaguant: «en chacun de nous, il y a 25% de part d'homosexualité, c'est mon cas aussi sauf qu'après un examen attentif, j'ai découvert que la mienne est lesbienne», dans une allusion à son goût prononcé pour les jolies femmes a rapporté l'AFP dans l'article  «Berlusconi pense vivre jusqu'à 120 ans».

En 2008 Il avait tenu des propos semblable sur la longévité

Dans un article écrit par Kos, l'éditeur bimestriel San Raffaele, le Premier ministre Silvio Berlusconi a parlé de la longévité et a suggéré la possibilité de vivre, grâce aux progrès de la science, à 120 années . avait rapporté le Politica

À propos Bettino Craxi

Il a été inculpé en 1992 – puis condamné à 27 ans et demi de prison, dont 10 ans définitifs – dans le cadre de l'opération Mani pulite pour une demi-douzaine d'affaires de financement illicite de parti politique et de corruption.

Malade, il s'enfuit en Tunisie, où il meurt en exil en 2000.

Bettino Craxi demeure en Italie un personnage controversé, ses adversaires le considérant comme le symbole de la corruption politique, ses amis et héritiers politiques dénonçant sa persécution par une magistrature arbitraire. Wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *