Berlusconi, en Roumanie, hier, a dit être « déçu » par les sondages

 L'humiliante défaite de Silvio Berlusconi

Berlusconi, en Roumanie, hier, a dit être Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi a subi l'humiliante défaite aux élections locales du pays hier.

Les scrutins de sortie suggèrent qu'il a perdu son fief au nord de Milan, qui a été exécuté par les conservateurs depuis 18 ans, ainsi que la perte de la ville méridionale de Naples.

Les élections sont considérées comme un test crucial de sa popularité, comme il fait face à quatre essais, avec des charges allant de la corruption et entrave à la justice d'avoir des rapports sexuels avec des mineurs prostituée Karima Mahroug El.

Il est également apparu hier que le magnat des médias est à l'étude pour un blitz sur cross channel TV , il a donné pour son peuple de la partie la liberté avant les élections. Ses adversaires politiques n'ont pas été invités à participer. La semaine dernière, un chien de garde a infligé des amendes aux chaînes concernées, y compris Mediaset du PM.

Berlusconi, en Roumanie, hier, a dit être "déçu" par les sondages.

A Milan, le centre-gauche de Giuliano Pisapia a été de 52 pour cent dans les sondages de sortie, quatre points d'avance sur le PM Letizia Moratti. A Naples, anti-sleaze candidat Luigi De Magistris a obtenu 60 pour cent.

Source: Daily Express   The Associated Press Revers cinglant pour Silvio Berlusconi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *