Écrire un texto au volant est plus dangereux que de conduire avec les facultés affaiblies par l’alcool

Accident de la route –

Écrire un texto au volant est plus dangereux que de conduire avec les facultés affaiblies par l'alcoolÉcrire un texto au volant est deux fois plus dangereux que de conduire avec les facultés affaiblies par l'alcool.

«Tout le monde est à risque avec un téléphone portable en conduisant», note Jean-Marie De Koninck, président de la Table québécoise de la sécurité routière.

Selon Jean-Marie De Koninck, un conducteur est, de loin, plus à risque lorsqu'il écrit un texto que s'il a consommé de l'alcool.

«Un conducteur ayant les facultés affaiblies par l'alcool est 10 à 15 fois plus à risque que s'il est à jeun. C'est 23 fois plus risqué d'écrire un message texte au volant que de conduire sans distractions», note-t-il.

Textos dangereux

«Le problème avec le texto, c'est la petitesse de l'appareil, qui nécessite un focus», explique M. De Koninck.

Ce dernier fait remarquer que pour taper ou consulter un message, un conducteur quitte les yeux de la route quatre à cinq secondes.

«Une voiture qui roule à 50 km/h parcourt 14 mètres à la seconde. Sur l'autoroute, le temps que le conducteur consulte son téléphone, près de 100 mètres sont parcourus si le véhicule atteint les 100 km/h», fait-il remarquer. Selon Valérie Gonthier du Journal de Montréal dans l'édition de ce matin sur son site web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *