Somalie: De nombreux enfants victimes de la famine s’éteignent en silence à l’hôpital

Hôpital Banadir de Mogadiscio

Somalie: De nombreux enfants victimes de la famine s'éteignent en silence à l'hôpital Mulmilla a doucement refermé les yeux de son fils de deux ans, enveloppé son corps squelettique dans une écharpe et l'a emmené à l'extérieur pour l'enterrer: comme de nombreux enfants victimes de la famine en Somalie, le petit Mohamed est arrivé trop tard à l'hôpital Banadir de Mogadiscio pour être sauvé écrit Le Matin.ch

"Mon enfant est parti", dit sobrement Mulmilla avant de quitter le seul pavillon pour enfants de la capitale somalienne.

Des infirmières épuisées regardent à peine Mulmilla emmener son enfant: une dizaine d'autres, entre la vie et la mort, nécessitent des soins d'urgence, alignés sur un long banc en bois réservé aux cas de malnutrition les plus critiques.

L'hôpital de Banadir, c'est l'objectif de nombreuses mères venues faire soigner leurs enfants après avoir fui leurs campagnes ravagées par la sécheresse et parfois affectées par la famine. Mères et nourrissons y arrivent le plus souvent épuisées, après plusieurs jours ou plusieurs semaines de marche.

L'ONU a déclaré en état de famine trois régions du sud de la Somalie ainsi que les populations de déplacés de Mogadiscio et du corridor d'Afgoye, à environ 20 km de là.

Lire la suite sur le site Le Matin.ch

À LIRE AUSSI

Famine en Somalie: les médecins tentent de sauver Ibrahim, trois ans

Photo AFP – Famine en Somalie: les médecins tentent de sauver Ibrahim, trois ans MSN

Une réflexion au sujet de « Somalie: De nombreux enfants victimes de la famine s’éteignent en silence à l’hôpital »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *