Procès d’Arturo Gatti : comme un roman-savon riche en révélations fracassantes

«Ça semble excessif, mais c'est possible…»

Procès d'Arturo Gatti : comme un roman-savon riche en révélations fracassantesCette phrase, qu'a laissé tomber un ami du d'Arturo Gatti au sujet des soirées à 2 000 $ du boxeur dans les bars de Montréal, pourrait aussi décrire le procès entourant l'héritage de plus de 6 millions de dollars du champion.

À l'image des duels électrisants du fougueux pugiliste vedette, les coups pleuvent dans ce roman-savon riche en révélations fracassantes. La famille Gatti, alléguant qu'Amanda Rodrigues est «indigne» de la fortune que lui a léguée son mari, est passée à l'attaque dès le son de la cloche.

Son pire adversaire

D'après cinq amis du boxeur montréalais qui ont témoigné en cour, la Brésilienne de 25 ans était un adversaire bien plus redoutable que les Mickey Ward et Floyd Mayweather que «Thunder» a affrontés sur le ring écrit Éric Thibault du Journal de Montréal dans l'article «Un 1er round fou» pour lire la suite »»»»

Une réflexion au sujet de « Procès d’Arturo Gatti : comme un roman-savon riche en révélations fracassantes »

  1. Il existe un autre roman-savon ;
    Pour DSK ou l´affaire Tapie Lagarde avec la présence de la Banque Crédit Lyonnais, c´est comme dans l´affaire où il y a eu fausse représentation par Jacques PYTHON faussement mandaté par le Crédit Lyonnais avec détournement colossale de fonds, l´affaire liée de façon extra-frontalière Suisse-Canada-France, d´escroquerie Jacques PYTHON avocat, avocat du cabinet d´avocats, 9 rue Massot, 3 rue Bellot, 1206 Genève: Jacques PYTHON Wolfgang PETER Pierre SCHIFFERLI, actuellement devant la 13 ième ch. correctionnelle du T.G.I. de Paris: escroquerie Jacques PYTHON – Anne-Danielle de Montenach – Maria Claude SERMIER – Vincent DELAPORTE , portant sur +sieurs millions de FS avec l´utilisation et le recel de Jacques PYTHON des fiches de la Police française et du 4225, Dorchester Ouest. , Montréal. Lors des vols avec plus de 1280000$ de valeur avec, par,et sous la responsabilité de Jean-François RAINVILLE – Agence des Services Frontaliers du Canada – du 16.12.2009 au 18.12.2009, 7100 Tellier, à Montréal; prétextant une fouille douanière c'était pour intercepter le dossier de justice de Paris impliquant Jacques PYTHON qui recèle les fichiers des Polices.Il y a eu selon un rapport de l´IVAC ( Indémnisation des Victimes d´Actes Criminels ) harcèlement criminel par l´Agence de Service Frontalier du Canada. Quant au Procureur général du Canada il a pris position face au méga procès et en tenant sous le coude les 3 plaintes criminelles contre des fonctionnaires fédéraux ( art 337. C.C. + vols + harcèlement criminel ). Le juge James L. BRUNTON qui a ventillé les motards, n'a t-il pas du temps ou il était procureur de la Couronne fait utilisation de 3 faux . Faux avec la vraie signature de Jean-Guy BOILARD, Juge de la Cour Supérieure du Québec ( Jean-Guy BOILARD et ses 12 Rolls ) que son client de l'époque a utilisé et lui – James BRUNTON – a recelé lui-même afin de couvrir une "bavure policière " de la G.R.C.. notons qu'il y a eu une suite internationale, puisque un avocat genevois Jacques PYTHON , 9 rue Massot à Genève ( Suisse ) a recelé avec l'entière complicité d'un Juge de Genève l'information secrète de dossiers de la G.R.C., 4225 Dorchester Ouest, Montréal, avec les assertions ordurières de la Gendarmerie Royale du Canada. Le recel par l'avocat genevois des informations et éléments confidentiels des dossiers de la G.R.C. a permis à ce dernier de commettre son escroquerie.Alors R-V à Paris le 29.11.11 devant la 13 è ch. corr. et, le, 7.9.11 au PJ de Montréal relativement au harcèlement à l´endroit d´une personne handicapée, il y a eu bel et bien confirmation, à l´endroit d´une personne handicapée, de harcèlement criminel puisque les assertions fausses de Chrisopher MURRAY de la G.R.C. ont été affectées par Louis MIVILLE-DESCHÊNES qui en a pris la responsabilité. Mais à lire l´article de Yves BOISVERT de LAPRESSE sur ce dernier, du 29 avril 2009 intitulé Manuel pour se tirer dans le pied, on en a un qui se tire dans le pied, comme un imbécile par similarité : lire l`article du DEVOIR du 6 juillet 2010 sur les propos de Monsieur Bernard KOUCHNER sur le niveau mental des membres de l´ASFC, et puis l´autre qui protégerait par ses actes criminels la bavure du copain qui a pointé avec une arme à feu une personne inoffencive avec conséquence criminelle gravissime. Mais l´avenir dira si… le plus qui est concerné: les bavures criminelles, l´escroquerie de l´avocat genevois, ou les faux du Juge ? ! ? hou… ou les vols de l´ASFC ?
    Et puis du savon il en faudrait sous le coude du Procureur général du Canada parce que plus de propreté s´ impose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *