Aucune information n’a été dérobée lors du piratage informatique de Mitsubishi Heavy Industries

Cyberattaque au Japon –

Aucune information n'a été dérobée lors du piratage informatique de Mitsubishi Heavy IndustriesTOKYO (AP) – Le ministre japonais de la Défense a déclaré mardi que l'un des principaux fabricants d'armement au Japon a subi une cyberattaque, mais qu'aucune information n'avait été dérobée lors du piratage informatique visant Mitsubishi Heavy Industries (MHI),

Le Ministre Yasuo Ichikawa a exhorté Mitsubishi Heavy Industry Ltd à renforcer ses systèmes de sécurité des données.

Le populaire quotidien le Yomiuri Shimbun avait affirmé lundi que l'attaque visant MHI, découverte à la mi-août, avait permis aux pirates de mettre la main sur des informations relatives aux centrales nucléaires et aux armements produits par l'entreprise.

Le Yomiuri Shimbun a ajouté dans son édition de mardi soir que les pirates avaient utilisé des ordinateurs utilisant la langue chinoise.

L'entreprise a constaté que 45 serveurs et 38 ordinateurs ont été infectés avec huit types de virus à 11 installations au Japon, y compris son siège à Tokyo et les chantiers navals de Nagasaki et Kobe, Kyodo a rapporté mardi selon CNN.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *