Un vaccin qui permet aux enfants de ne pas mourir de pneumonie

Vidéo dans un camp du Kenya:

Un vaccin qui permet aux enfants de ne pas mourir de pneumonieDepuis environ six mois le Kenya a été l'un des premiers pays d'Afrique à introduire le vaccin pneumococcique et les enfants ont désormais accès à celui-ci, qui est vital, grâce à des vaccinations de routine dans les camps de réfugiés de Dadaab, dans le nord-est du pays.

La vraie misère, pas d'hôpitaux en Somalie

Voici le parcours d'une maman somalienne, qui a quitté la Somalie pour se diriger vers les camps du Kenya afin de recevoir le nouveau vaccin pneumococcique qui permet aux enfants somaliens réfugiés de ne pas mourir de pneumonie.

Un périple dur et dangereux

Hubia Aden et ses six enfants sont de nouveaux arrivants à Hagadera, l'un des camps se trouvant autour de Dadaab. Elle a dû marcher pendant 21 jours de Kibiyow, au nord de la Somalie, s'occupant elle-même de tous ses enfants pendant ce périple dur et dangereux. 

Le mari de Hubia est resté en Somalie pour s'occuper des trois derniers bestiaux de la famille. Cette décision a été prise en commun mais elle espère qu'il les rejoindra rapidement.

« En Somalie, il n'y a pas d'hôpitaux et mes enfants n'ont pas été vaccinés », explique Hubia. « Je sais que c'est important parce que, quand j'étais enfant, j'ai été vaccinée. Cela aidera mes enfants à ne pas tomber malades » dit-elle à un correspondant de l'Unicef. 

Dès son arrivée Hubia a reçu une première ration alimentaire pour trois semaines en même temps que diverses fournitures de première nécessité, des vêtements et un lieu d'hébergement. Dans le cadre de ce processus, la famille a subi un examen médical et les enfants ont reçu un mélange de vaccins. 

Outre une protection contre la polio, la rougeole et la diphtérie, les enfants de moins d'un an reçoivent le nouveau vaccin pneumococcique. Ainsi le plus jeune enfant de Hubia, Mohammed, 9 mois, a reçu une injection de plus que ses frères et soeurs.

Texte original sur le site Unicef pour plus d'infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *