Le marcheur Jean Béliveau veut un « ministère de la Paix » canadien

Après le tour du monde à pied, Jean Béliveau veut un "ministère de la Paix"

Le marcheur Jean Béliveau veut un Accueilli au son de la célèbre chanson de Felix Leclerc "Moi, mes souliers ont beaucoup voyagé", une cérémonie chaleureuse a été organisée en son honneur, en présence de plusieurs parlementaires et de dirigeants des organisations qui se sont retrouvés dans sa démarche "pour la paix et pour les enfants".

Ce Canadien quinquagénaire qui a bouclé dimanche à Montréal son tour du monde fait à pied en onze ans, a annoncé qu'il se donnait un nouvel objectif: la création à Ottawa d'un "ministère de la Paix".

Jean Béliveau a déclaré que sa "vraie mission" commençait maintenant et qu'il chercherait à promouvoir un "vrai ministère de la Paix" au sein du gouvernement fédéral du Canada, et aussi dans d'autres pays.

Ce ministère, a-t-il expliqué devant la presse, devrait "chapeauter des organismes de paix" et créer un "corps pour enseigner la paix dans les écoles et les institutions", ainsi qu'un "corps de volontaires pour l'étranger".

Dimanche, avec une grande simplicité, le "Marcheur" – parti faire le tour du monde après la faillite de sa petite entreprise d'enseignes lumineuses – a expliqué qu'il avait entamé son aventure sans penser à la paix ou aux enfants, et que c'est sa femme qui le lui avait suggéré.

"C'est la paix qui voulait que je fasse cela pour elle… C'est fou!", a-t-il reconnu, indiquant que cela l'avait "forcé à se cultiver, à travailler".

"Nous sommes tous différents et c'est la beauté de la chose sur cette terre, avec nos différentes couleurs, différentes croyances, différentes formes de politique… Tout cela ce sont des notes (…) il faut les harmoniser, faire une musique commune", a-t-il lancé avec une émotion qui s'est communiquée à l'audience.

"On n'aura peut-être jamais la paix, mais si on fait un pas en avant, et puis un autre, je pense qu'on va avoir un meilleur monde ensemble", a-t-il conclu. Source Orange pour lire l'intégrité texte original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *