La malchance d’avoir des parents qui ne veulent plus d’eux et pas de logement

Ailleurs dans le monde: Pénurie de logements à Genève –

Deux apprentis contraints de dormir dans des parcs –

La malchance d’avoir des parents qui ne veulent plus d’eux et pas de logementContraints de dormir parfois dans des parcs, Karine et Muhammad voient arriver les mauvais jours avec crainte.

Ils sont en formation, mais n’ont pas d’endroit fixe où dormir. Ces deux jeunes adultes craignent de ne pas tenir le coup.

Lisez leur histoire dans l'article «Deux apprentis contraints de dormir dans des parcs» sur La Tribune de Genève

Voilà 30 ans que le canton de Genève multiplie les promesses de constructions de logements, 30 ans qu'il les viole.

Depuis 2007, Genève pousse le culot à écrire ces mensonges dans des chartes d'agglomération. Les derniers chiffres sur les autorisations de logements montrent que les discours et les engagements ne se traduisent toujours pas dans les faits et dans les chiffres publié sur le site La Tribune de Genève sous le titre «De pire en pire : +30% de logements autour de Genève et -4,6% à Genève !?!?»

Catastrophe ?

La situation est catastrophique pour les Genevois eux mêmes : surenchère des loyers, expulsion de 80% d'une classe d'âge chaque année, campagne genevoise qui se transforme en aire d'autoroute, paralysie généralisés des voies publiques engorgées par les pendulaires supplémentaires qu'on crée chaque année, fracture des générations, pénurie de main d'oeuvre de policiers, d'infirmières et d'enseignants qui ne peuvent plus se loger dans cette agglo, Genève devient une plaque tournant européenne du trafic de drogues dures rapporte ce même média. Pour lire l'intégral du texte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *